comm

Ekinops. La pépite lannionaise qui carbure dans les télécoms

Depuis près de cinquante ans, Lannion est un site majeur des télécommunications. Et dans ce vivier technologique, des entreprises prennent leur envol et atteignent parfois des altitudes inattendues. C’est le cas d’Ekinops, PME née à Lannion il y a 18 ans et qui connaît un développement impressionnant ces dernières années, à coup d’innovations technologiques et de croissance externe. Elles valent à l’entreprise de compter aujourd’hui 460 collaborateurs à travers le monde, dont plus de la moitié constituée d’ingénieurs. Avec, en corollaire, 22 % du chiffre d’affaires consacré à la recherche et au développement.

Le groupe, fournisseur de solutions de télécommunications pour les opérateurs de télécoms et les entreprises, réalise 67 % de son chiffre d’affaires à l’étranger, c’est dire si sa croissance repose sur des horizons très ouverts. Après une année 2020 de résistance à la pandémie, la croissance à deux chiffres est de retour puisque le Pdg de l’entreprise, Didier Brévy, vient d’annoncer que sa société a réalisé un chiffre d’affaires de 50 millions sur le premier semestre 2021 (+11%), sommet qu’elle n’avait jamais atteint, et qui peut lui laisser espérer les 100 millions sur l’année (93 millions en 2021).

Ekinops qui été retenue dans le Plan de relance du gouvernement pour les opportunités d’avenir qu’elle présente, devra toutefois surmonter les problèmes liés aux tensions actuelles sur la fourniture de certains composants électroniques. Didier Brévy se dit malgré tout confiant dans la solidité et la fiabilité de ses sources d’approvisionnement.

Bretagne Bretons
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider