port-bateau-concarneau-construction

Concarneau est le siège de grandes entreprises internationalement connus comme les chantiers Piriou. Photo Piriou

Construction navale. Année record pour Concarneau

En ces temps très troublés, l’économie boîte bas. Mais il y a des secteurs qui échappent à la crise et Concarneau constitue une étonnante exception. Elle vient même de vivre une année qualifiée d’historique lors de l’assemblée générale de l’Interprofessionnelle du port (IPC) qui regroupe 55 entreprises et 1300 emplois.

A rebours de la tendance observée ailleurs, les carnets de commandes ont globalement enregistré de niveaux historiques qui devraient générer un chiffre d’affaires de 400 millions € sur l’année en cours. Devenu un pole d’excellence de la construction et la maintenance navales, le port est le siège de grandes entreprises internationalement connus comme les chantiers Piriou (500 bateaux construits depuis leur création) ou JFA yachts qui, comme son nom l’indique, réalise des yachts d’exception.

Concarneau lorgne Brest

Mais autour de ces fleurons, c’est tout un écosystème de PME qui s’est construit à Concarneau en constituant un effet de masse qui attire des armateurs privés comme publics, civils comme militaires. Au point que faute de pouvoir pousser les murs, Piriou étudie même d’autres sites potentiels et peut-être même du côté de Brest.

Si l’espace commence à manquer, le personnel lui aussi se fait rare. Les difficultés de recrutement sont réelles et l’IPC multiplie les opérations de recrutement en insistant, entre autres, sur les opportunités que ce secteur offre aussi aux femmes, encore trop peu nombreuses dans la construction et la maintenance navales.

Bretagne Bretons
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider