ferries-volants-bretagne

Les ferries volants pourraient entrer en service en 2028 © REGENT-Brittany Ferries

Brittany Ferries se lance dans un projet de futurs ferries volants !

« C’est une vision fascinante de l’avenir ». Du côté de la compagnie Brittany Ferries, les yeux brillent à la seule évocation du projet auquel vient de s’associer la compagnie : la mise au point de ferries volants. L’idée peut faire sourire mais elle est prise très au sérieux par les initiateurs de ce projet, associés à une start-up américaine, Régent, basée à Boston aux Etats-Unis.

A vrai dire, le concept de « navion » (navire-avion) n’est pas nouveau. Il a déjà fait l’objet d’expérimentation et l’hydravion n’est-il pas lui-même issu du même concept ? Sauf qu’il s’agit d’un avion se posant ou décollant sur l’eau alors qu’ici, avec les ferries volants, on est plutôt sur le concept du bateau s’élevant sur l’eau grâce à des foils puis dans l’air par effet de sol, en volant au ras de l’eau pour bénéficier du même principe de coussin d’air que les hydroglisseurs. Il est baptisé Seaglider (glisseur des mers), se déplace comme un hydrofoil et vole comme un avion à hélices.

Bien sûr, il ne s’agirait pas de ferries de 2.000 passagers et 100 camions. Ici, on est sur une jauge de 50 à 150 passagers pour un nouveau mode de transport rapide, durable et performant puisque le Seaglider serait à 100 % alimenté par de l’énergie électrique, beaucoup plus propre que les actuels moteurs de ferries. Et il suffirait d’une quarantaine de minutes pour une traversée entre Cherbourg et Plymouth en Angleterre, à une vitesse de 290 km/heure.

Et le futur, c’est demain. Selon les partenaires franco-américains de ce projet, le Seaglider pourrait entrer en service en Bretagne dès 2028.

Bretagne Bretons
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider