valle

Vallée des Saints. Une vertigineuse ascension

102.000 visiteurs en 2014, 130.000 en 2015, 200.000 en 2016, 290.000 probablement à la fin de cette année… La hausse de la fréquentation de la Vallée des Saints à Carnoët, dans le Centre-Bretagne, suit une courbe si impressionnante qu’elle est probablement unique en France actuellement, pour un site touristique en milieu naturel.

Cette année encore, le record va exploser après deux mois d’été qui auront vu affluer autant de visiteurs que pendant toute l’année 2015. Puisque l’accès à ce site est gratuit et qu’il est accessible par différentes entrées, ce n’est bien sûr pas sur le nombre de billets vendus qu’est effectué le comptage mais bien sur celui des automobiles stationnées autour du site. Cela donne environ 50.000 visiteurs en juillet et 80.000 en août, selon les comptages effectués soit un total de 130.000, équivalent à celui de toute l’année 2015. Et l’année 2018 ne devrait pas voir baisser le rythme, avec notamment l’arrivée de la 100e statue, actuellement sculptée en Cornouailles anglaise d’où sont partis nombre d’émigrants, il y a quinze siècles, débarquant en Armorique avec leurs coûtumes, leur langue et leurs saints…

Un choix judicieux

En ces temps de remise en cause de la pression touristique sur certains sites surfréquentés, la question se pose aussi bien sûr pour cette Vallée des Saints dont on imaginait pas qu’elle deviendrait un site majeur du tourisme breton en si peu de temps. Et les premières réticences n’auraient sans doute manqué de se manifester si ce sanctuaire avait été édifié dans un secteur déjà marqué par le tourisme estival.

A l’heure du choix de l’implantation, plusieurs villes s’étaient manifestées (entre autres Saint-Pol-de-Léon et Carhaix) et elles ne manquaient pas d’atouts. Mais Philippe Abjean, concepteur du projet et les autres dirigeants de l’association, ont très sagement fait le choix d’un site encore désert, propice à l’implantation de ce sanctuaire mais aussi à la préservation du caractère religieux qui y est associé, même si ces saints bretons n’ont aucune onction de Rome.

Il va certes falloir aménager les abords du site pour une meilleure fluidification de la circulation mais dans sa globalité, le Centre-Bretagne bénit cette Vallée pour ce qu’elle apporte dans un secteur jusqu’ici en dehors des chemins touristiques et qui n’ignore pas ce que tout cela peut peser en terme d’activité et d’emplois, y compris hors saison. Du reste, pour les Bretons, sans doute est-il préférable de visiter ce site en dehors des deux mois d’été où l’affluence est parfois un peu trop forte. C’est peut-être au contraire, au plein coeur de l’hiver et des lumières tombantes que le mysticisme de ce lieu est le plus perceptible.

Bretagne Bretons
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider