capture-decran-2016-12-19-a-17-27-11

I love Armorica. Après Breizh-Cola, Ty-ketchup

Les Américains font du champagne. Alors pourquoi les Armoricains ne feraient-ils pas du ketchup, voire du ty-ketchup ? Ben, on va se gêner tiens ! D’ailleurs, la voie a été ouverte il y a déjà une paille et quelques bulles par Stéphane Kerdodé et Eric Ollive. Si leur nom ne vous dit rien, vous êtes sûrement plus éclairés quand on précise qu’ils ont inventé le Breizh-Cola il y a une quinzaine d’années. Et que le concept lancé dans une région à l’identification aussi affirmée a fait réagir le géant d’Atlanta, connu sur la planète entière. Pour la première fois, la firme américaine s’est fendue d’une pub régionale en Bretagne pour tenter de contrer l’essor de ce cousin d’Armorique. Peine perdue. Non seulement le Breizh-Cola a rapidement tracé sa route mais à il a donné des idées à d’autres régions de France qui ont lancé Corsica Cola, Beauce Cola, Alp’Cola, Ch’Nord Cola et quelques autres.

En sera-t-il de même avec Ty-ketchup ? Lancé par la Conserverie des Saveurs et sa marque Ty-Gwenn, ce produit entre dans la famille des ketchups, nom commun dont l’origine est souvent discutée wikipedia.org/wiki/ketchup  A la base, trois ingrédients régionaux : tomates de Bretagne, oignons de Roscoff et sel de Guérande. Vous mélangez, vous touillez bien fort et vous obtenez le Prix de la nouveauté 2016 octroyée par les consommateurs du jury de l’association Produit en Bretagne. Pour accompagner son développement, la Conserverie des saveurs vient du reste de lancer une campagne sur le site de crowdfunding GwenneG en s’adressant prioritairement aux financeurs collaboratifs bretons.

Mais il n’y a pas que le coca et le ketchup. Un prix a également été attribué au Caviar breton d’algues élaboré par Agrimer (Plouguerneau). Pas celui en vente à 10 € chez Lidl, ni à 200 € chez Fauchon. Ici, ce sont de magnifiques petites perles gélifiées à base de polysaccharides d’algues. Ce caviar là ne se déguste pas, il s’applique sur le visage où il fond littéralement. Et avec ça, vous aurez un teint de pêche même après avoir abusé du Ty-ketchup.

 

 

gwennegGwenneG,  (« petit sou » en breton), lancée en mai 2015, soutient les projets bretons que ce soit sous forme de don, de prêt ou d’investissement en capital. C’est une offre unique dans le secteur du financement participatif. GwenneG a objectif clé : soutenir le développement et l’emploi en Bretagne pour les générations futures. Découvrez les projets !

 

Bretagne Bretons
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider