dddd

Tourisme en Bretagne. Juillet faiblard, août plus gaillard

« Fréquentation inférieure aux attentes ». C’est ainsi que le Comité régional du tourisme qualifie le mois de juillet qui vient de s’achever. Il a été plutôt faiblard avec un recul global d’environ 10 % par rapport à juillet 2017, qui correspond approximativement à la baisse globale enregistrée au niveau national. Parmi les professionnels du tourisme breton, 51 % se disent déçus de ce mois de juillet contre 34 % l’an dernier pour la même période.

Les causes, il faut les chercher en partie du côté de l’effet de report suscité par le Mondial de foot, chez les Français comme les touristes étrangers. On sait que les Allemands, notamment, restent chez eux quand le Mondial déboule puisqu’ils ont statistiquement l’habitude de se retrouver en finale et d’organiser de grandes festivités chez eux. Cette fois, le rideau est tombé bien plus tôt que prévu. Il faut probablement aussi y voir le regain d’intérêt de la clientèle française pour certains pays méditerranéens, comme la Tunisie, qui garantit du soleil et des prix incomparables, encore plus pressurisés pour ressortir la tête d’une sombre période.

Août prometteur

La Bretagne comptait sur le Tour de France pour porter la clientèle touristique sur son porte-bagages mais les professionnels se déclarent majoritairement déçus du résultat. Il est bien inférieur à leurs attentes, ce qui ne manque pas de soulever des interrogations car il y avait du monde sur les routes. Probablement des Bretons, en très grande masse. Ajoutez à cela un 14 juillet qui tombe un samedi, et vous voyez passer sous le nez un de ces grands week-ends à rallonge qui peut inciter la clientèle parisienne à pousser une tête jusqu’en Bretagne.

Alors l’été 2018 aura-t-il une tendance nettement moins favorable que la météo ? Pas sûr. Le mois d’août a bien démarré, propulsé par une fin juillet bien en jambes, et les professionnels du tourisme se déclarent plutôt optimistes sur leur niveau de réservation. Deux sur trois se déclarent très confiants pour que août, col de première catégorie du tourisme, vienne effacer la contre-performance d’un juillet poussif.

Bretagne Bretons
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider