train

TGV. Combien gagnerez-vous en 2017 ?

La mise en service du nouveau tronçon ferroviaire Le Mans-Rennes aura lieu dans un un an. Au printemps 2017, les trains pourront rouler sur cette nouvelle voie à la même vitesse qu’aujourd’hui entre Le Mans et Paris, donc à 300 kms. Une performance bien sûr impossible à atteindre entre Rennes et la pointe bretonne où les voies sont classiques et donc inadaptées à de telles vitesses.
Toute la Bretagne va y gagner mais la principale bénéficiaire sera bien sûr Rennes qui, en temps de transport, va devenir équivalente à une ville de la grande banlieue parisienne puisqu’elle sera desservie par 20 allers-retours ( AR) avec des fréquences de deux par heure aux moments de pointe. Les plus rapides ne mettront pas plus de 1 h 25 contre 2 h 04 aujourd’hui (-39 minutes), soit une diminution de près du tiers. Mais en moyenne, précise la SNCF, le temps de parcours sera de 1h39 avec possibilité d’être à Paris dès 7h45 le matin et un dernier départ de la capitale à 21h15.

Une quarantaine de minutes gagnées

Avec les trains les plus rapides, le gain sera d’environ une quarantaine de minutes pour les principales gares desservies.

  • Au nord, St Malo en 2 h 14 (-42 mn par rapport au plus rapide actuel), St-Brieuc 2h13 (-42), Guingamp 2h34 (-40), Lannion 3 h 13 (-46 après changement à Guingamp), Morlaix 3h03 (-41) et Brest 3h25 (-46).
  • Au sud : Vannes 2h29 (-38), Lorient 2h56 (-42) et Quimper 3h31 (-45). Outre ces trains classés rapides, la moyenne sera d’environ 3h42 pour Brest et Quimper précise la SNCF.
  • Il faut y a jouter un train très spécial, le vendredi soir, qualifié de « bolide » par la SNCF puisqu’il ne mettra que 3h13 pour relier Brest et 3h16 pour Quimper, sans arrêt à Rennes bien sûr.

Au départ de ces deux gares de la pointe bretonne, on pourra désormais être à Paris à 9 h le matin et deux allers-retours supplémentaires seront ajoutés chaque jour, portant le total à dix. Avec toutes ces nouvelles dispositions, la SNCF espère ajouter 1,5 million de voyageurs au trafic actuel d’environ 20 millions.

Bretagne Bretons
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider