eiffage

TGV. A 352 km/h entre Le Mans et Rennes

Bon pour le service ! Le nouveau tronçon de ligne à grande vitesse, entre Le Mans et Rennes, vient d’être testé à vitesse maximale : 352 kms/heure. Un essai réussi sur les 214 kms de cette portion de LGV qui compte environ 180 kilomètres de voie neuve et une trentaine déjà actuellement en service, au niveau de la liaison avec Le Mans. Cette vitesse de 352 kms/h correspond aux 320 maximum autorisés en liaison commerciale, majorés de 10 % pour pousser les tests d’homologation.

Depuis novembre

La rame qui a réussi ce test n’est pas la première à emprunter ce nouveau tronçon. Depuis novembre, les tests de vitesse se déroulent plus ou moins régulièrement, en fonction des difficultés à obtenir des créneaux de circulation sur les trente kilomètres de voie actuelle empruntés chaque jour par les TGV. Progressivement, les vitesses ont été poussées. D’abord à 250 km/h, puis 270, 300… Et ainsi de suite jusqu’à cette rame de l’extrême qui a roulé à vitesse plus que maximum, 32 kms/h au dessus du plafond de la vitesse commerciale future.

A bord du train, des experts réalisent ainsi des tests, depuis trois mois, sur le captage de courant, l’adhérence du train, les normes de sécurité mais aussi toutes les normes de confort pour vérifier que ça ne bouge pas trop… Les tests vont encore se poursuivre jusqu’à la fin de ce mois de février et la nouvelle ligne Le Mans-Rennes sera mise en service le 2 juillet prochain.

Entre Paris et Rennes, on pourra circuler à 320 kms sur l’ensemble du tronçon, ce qui va réduire le temps de parcours entre ces deux villes à 1 h 25 au lieu de 2 heures actuellement. Sur toutes les destinations après Rennes, le gain se situera entre 30 et 40 mn selon les rames.

Bretagne Bretons
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider