vieux

Sur l’Ile aux seniors c’est tous les jours le printemps…

Les gamins ont leurs centres de loisirs. Et les seniors, ils ont quoi ? A Vézin-le-Coquet, près de Rennes, Antoine Moussier vient de répondre en créant le premier complexe breton de loisirs pour seniors.

Les thés dansants ou les après-midis disco, ça on connaît. Mais un complexe entièrement dédié aux plus de 50 ans, on n’en avait pas encore en Bretagne. C’est maintenant chose faite avec l’ouverture, la semaine dernière, de l’Ile aux seniors dont l’appellation va faire remonter des souvenirs de Casimir et Hippolyte à ceux qui naguère ne manquaient jamais un épisode de l’Ile aux enfants. Ici, c’est une génération plus âgée qui est concernée mais qui n’est pas la moins nombreuse. Celle des seniors dont le nombre grossit d’année en année depuis que les enfants du baby-boom ont progressivement glissé dans la strate du papy-boom.

Un brevet déposé

Le concept mis au point par Antoine Moussier est relativement simple : des thés dansants ou des après-midis disco autour desquels viennent peu à peu se greffer des loisirs ou des services dédiés à cette même catégorie d’âge. Ici, ce sont un salon de coiffure ainsi qu’un salon de soins et de relaxation pour profiter du passage à l’Ile aux seniors pour se refaire une beauté ou se remettre en forme. Là, c’est un bar aux couleurs rouge et noir (celle du Stade Rennais et d’En Avant de Guingamp…) avec flippers, billards, baby foot comme à l’époque où on entendait encore siffler les trains. Mais on trouve aussi une salle de formation où l’on peut s’initier à l’anglais comme à l’informatique et bientôt, on pourra profiter des bienfaits de l’aquabike dans une piscine spécialement conçue pour cette activité ludique et sportive.

Ce complexe de loisirs est très évolutif car la place ne manque pas. Il est situé dans un ancien bâtiment industriel de 1.300 m2 qui offre encore de l’espace pour de futures activités.

Le concept semble, en tout cas, séduire déjà bien des seniors de la région rennaise. En verra-t-on bientôt un pousser également à l’autre pointe de la Bretagne ? Persuadé qu’il a trouvé la bonne idée pour une génération qui n’a pas envie de végéter, Antoine Moussier a fait breveter son concept et déposé la marque L’Ile aux seniors.

Bretagne Bretons
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider