sill

Une nouvelle implantation pour la Sill ?

On le sait depuis quelques jours, un recours gracieux a été déposé la semaine dernière contre le permis de construire accordé à la Sill par le conseil municipal de Guipavas pour son usine de poudre à lait. Un nouveau coup dur pour la Sill qui enchaîne les désillusions. L’entreprise avait déjà tenté d’implanter ce projet chez elle, à Plouvien. Un dossier de huit ans finalement noyé par la loi Littoral. Puis ce fut une tentative à Milizac, là aussi avortée. La Sill pensait avoir enfin trouvé une solution à Guipavas, mais des riverains ont décidé de faire barrage, à cause d’une source, en invoquant à nouveau la fameuse loi Littoral.

La dite source approvisionne une vingtaine de maisons sur trois lieux-dits. Les riverains craignent que les fondations de la nouvelle tour de séchage, prévue sur une hauteur de 47 mètres, n’altèrent la nappe phréatique. Le recours gracieux va être étudié par la mairie, et s’il n’y a pas d’accord, on se dirigera vers un recours contentieux devant le juge administratif et de nouvelles années d’attente pour un projet où 70 emplois sont à la clé.

Cette situation désole bien sûr la direction de la Sill, Gilles Falc’hun en tête, mais pas que. Les salariés de l’entreprise déplorent eux-aussi leur statut de STF, sans tour fixe. Dans un post Facebook mordant, sur le profil qu’ils viennent de créer spécialement, ils livrent même leur solution pour « ne plus se faire jeter de partout ». Voici en avant première leur Plan D :

 » Un petit coucou des ouvriers de la SILL, vous savez l’entreprise qui se fait jeter de partout ? Savez-vous que cette entreprise à laquelle nous sommes attachés depuis de très nombreuses années pour certains, un peu moins pour d’autres mais qui nous l’espérons prendrons le relais, fonctionne un peu grâce à nous ?
Essuyant trois refus d’implantation de notre nouvelle tour :

-Plouvien : notre plan A = NO
-Milizac : notre plan B = NO
-Guipavas : notre plan C = NO AGAIN!

Nous nous sommes réunis pour échafauder le plan D ( heureusement que l’alphabet va jusqu’à Z ! ).
Après plusieurs nuits blanches, Eurêka ! Nous avons trouvé ! Comment n’y avons nous pas pensé plus tôt ? Il nous fallait une terre vierge, libre de tout bipède et avec une tour, et c’est bien sûr …. L’Ile Vierge!

La Tour est déjà en place ( on gagne du temps et de l’argent ), les mouettes et les goélands nous ont donnés leur accord à condition de les nourrir régulièrement ( lait, soupe, jus de fruit). L’accès se ferait par le TRANSABER (Guip’ pourrait nous construire le bateau!). La SILL Entreprise Sport ouvrirait une section Kayak en plus de sa section vélo, pour permettre aux salariés à horaire variable d’accéder au site. Quelle bonne idée!

Nous espérons de tout coeur que cette solution soit enfin la bonne et que nous puissions nous installer sans déranger personne ! Zut !! On a oublié de demander l’avis des homards et des tourteaux … et si ceux là nous disaient non ? Qu’à cela ne tienne! On appellerait Indochine qui se chargerait de demander à la Lune. « 

Julien Perez
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider