dcns

Shell veut racheter les éoliennes de Groix

En février dernier, Total s’est associé à deux producteurs d’énergie renouvelable pour un projet de parc éolien au large de Dunkerque. Cette fois, c’est la société Shell qui vient de se porter acquéreur à 100 % de la société Eolfi qui porte le projet de trois éoliennes flottantes au large de l’île de Groix (Morbihan). Les pétroliers, de toute évidence, sont décidés à investir dans les énergies renouvelables. Et c’est une bonne chose quand on connaît tout à la fois leur énorme périmètre financier et les investissements très importants que nécessitent les projets dans les éoliennes marines.

C’est encore plus le cas à Groix où il ne s’agit pas d’éoliennes plantées dans les fonds marins mais d’éoliennes flottantes nécessitant des structures très sophistiquées pour résister la à formidable action conjuguée de la mer et du vent, sans attaches terrestres C’est la formule d’avenir car on constate que les résistances peuvent être fortes dans le cas d’éoliennes plantées près des côtes, notamment de la part des pêcheurs. On l’a vu dans le projet de la baie de Saint-Brieuc.

C’est la société Eolfi qui vient de faire l’annonce de cette proposition du pétrolier Shell qui devra cependant obtenir l’aval nécessaire de l’État, pour ce projet de trois éoliennes de 9,5 Mgw chacune (soit l’équivalent d’une dizaine d’éoliennes terrestres standard) pour l’alimentation d’environ 20.000 foyers. Le projet de Dunkerque, porté par Total, est d’une tout autre envergure puisqu’il prévoit une capacité de production de 600 Mgw.

Bretagne Bretons
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider