Photo François Berland

Photo François Berland

La semaine du Golfe et du cagnard

Quel monde ! La Bretagne a rarement vu déferler autant de visiteurs pour un mois de mai. Il est vrai qu’en ce week-end de l’Ascension, elle a tiré le gros lot avec une météo millésimée, un pont format viaduc et la fin d’une campagne présidentielle qui a donné envie à tout le monde de gagner les bords de mer pour changer un peu de la campagne. Après un hiver difficile, les professionnels du tourisme sont aux anges.

Et dans le Morbihan, la semaine du Golfe a bien choisi sa date, en faisant défiler un millier de bateaux, pile-poil au moment où le Petite-Mer (Mor-Bihan, pour ceux qui l’ignorent encore) offre des dizaines de belvédères pour un spectacle quasi-permanent et des soirées tropicales, avec de belles affluences autour des bateaux. A Vannes, à Auray, à Port-Navalo et ailleurs, partout la même ambiance estivale pour la faire la fête aux bateaux et aux marins qui, eux, s’amusent comme des petits fous.

Le Golfe, avec sa brise quasi-constante, ses impressionnantes renverses de courants, ses ilots confettis et son goulet d’étranglement offrent un terrain de jeu idéal pour tous les marins engagés dans cette semaine de voile traditionnelle et de chants de marins, auxquels participent bien sûr les bénévoles engagés. Ils sont plusieurs centaines à se lancer ainsi dans le Golfe, pour une semaine achevée par la grande parade des bateaux.

Pierre Vincent
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider