logo-cotes-d'armor

Côtes d’Armor. Le département malade de ses « satellites »

Selon l’audit financier, demandé par la nouvelle majorité départementale des Côtes d’Armor à KPMG, plusieurs Sociétés d’Economie Mixte et d’autres partenaires contractuels donnent quelques signes d’inquiétude et « peuvent contribuer à dégrader significativement la situation du département ».

Un forum de la mer sans réelle stratégie

C’est le cas du « Forum de la mer » de Trégastel, un équipement aqualudique, victime par le passé d’importants dégâts causés par les tempêtes, mais aussi sérieusement ballotté sur le plan financier.
Selon KPMG, le capital de la SEM « est inférieur à la limite légale » et à court terme devra recourir à une recapitalisation. « La baisse de la fréquentation, l’absence de réel projet stratégique et de modèle économique », inquiètent les signataires de l’audit, qui s’interrogent « sur la pertinence du département dans cet équipement à vocation locale ».

Aéroport de Lannion, il faudra décider vite

KPMG invite le département « à arrêter une position sur le renouvellement de la DSP au plus tard à l’horizon 2016 ». Motifs d’inquiétudes : « un déficit d’exploitation structurel » auquel viendront s’ajouter « des charges nouvelles dans le cadre d’une certification européenne ».La contribution supplémentaire demandée au département devrait avoisiner les 300.000 euros. Le risque de désengagement d’autres partenaires du syndicat mixte n’est pas non plus à exclure.

Risque de cessation de paiement au CEVA

Feu rouge aussi pour la SEM CEVA (centre de valorisation de algues) dont l’audit met en avant « un risque de cessation de paiement à court terme » Restructurer reviendrait entre 300 et 400 000 euros.

Patrick le Nen
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider