stx

Saint-Nazaire. Trois paquebots à construire simultanément

Les doigts des deux mains n’y suffisent plus. Le chantier STX de Saint-Nazaire n’a jamais eu autant de bateaux à construire et un plan de charge aussi serré. Devenu un leader mondial du paquebot de croisière de luxe, le site de Loire-Atlantique vient d’enregistrer une commande record de 3,5 milliards d’euros pour trois nouveaux paquebots à construire. Le directeur du chantier avoue d’ailleurs qu’il a failli dire non à cette commande tant le planning est déjà serré jusqu’à la gueule. Mais on ne peut rien refuser à MSC, le puissant armateur italo-suisse et meilleur client du chantier. Il en est aujourd’hui à 15 paquebots construits ou à construire, ce qui fait de lui le premier client .

Retour aux Chantiers de l’Atlantique

Pour parvenir à coincer cette commande dans le planning, le chantier va devoir passer par la sous-traitance, notamment en Pologne, de certains tronçons de coques actuelles ou à venir. Et il va falloir se serrer sur les quais pour réaliser une grande première : construire simultanément trois paquebots pour le même armateur, avec livraison en 2023. Dont un au gaz naturel liquéfié, technique de propulsion encore peu usité dans ce type de navires.

Pour l’annonce officielle de ce contrat, Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie avait fait le déplacement à Saint-Nazaire et sa venue a été mise à profit pour procéder à la mise à l’eau d’un paquebot, actuellement en construction sur ce chantier qui génére, au total, 8.000 emplois directs et induits.

A cette occasion, Bruno Le Maire a fait savoir que le site va retrouver son nom d’origine (Chantier de l’Atlantique au lieu de chantier STX, ex-propriétaire) et qu’à l’automne devrait être finalisé l’accord avec les Italiens pour une prise de contrôle du chantier par un groupe transalpin mais avec un partage de l’actionnariat vérrouillé pour que la France ne puisse, en aucun cas, perdre la main. La question a sans douté été évoquée lors de la rencontre, vendredi, entre Emmanuel Macron et le nouveau Premier ministre italien, Giuseppe Conte.

Bretagne Bretons
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider