toutan

Saint-Brieuc. Toutankhamon trône à la foire

L’an prochain, la Foire Exposition des Côtes-d’Armor, qui se déroule jusqu’au 19 septembre, fêtera ses 70 ans. La vieille dame se porte bien et s’appuie sur une formule bien rôdée. Neuf jours d’expo dont deux week-ends. Un choix abandonné par les autres foires bretonnes ( pourtant encore nombreuses jusque dans les années 1980 ) qui ont préféré opter pour des salons aux durées plus brèves et aux thèmes plus resserrés. Avec ses 65.000 visiteurs en moyenne la foire des Côtes d’Armor se flatte aujourd’hui d’être la seconde manifestation du genre en Bretagne, juste après celle de Rennes qui bénéficie du label international.

Pour expliquer ce succès dans la durée, Philippe Picou met en avant «  la capacité à innover » dont à toujours su faire preuve la manifestation briochine. Elle a été l’une des premières à se doter d’un réel budget d’animations de qualité ,apportant à la foire une dimension spectacle.

25 millions d’euros signés sur les stands

Cette année, c’est Le trésor de Toutankhamon qui est présenté. «  On veille toutefois au bon équilibre de ces animations, elles servent d’appel, mais ce sont surtout les 300 exposants et leurs stands, installés sur 3.500 m2 qui constituent l’attrait principal de la manifestation » explique aussi Pascal Jourand, le directeur de Saint-Brieuc expo congrès , qui gère le parc d’exposition.

La foire-expo demeure avant tout un rendez vous économique où l’on estime à 25 millions d’euros , le montant d’affaires traitées, et cela sans tenir compte des nombreuses prises de contact que génère l’événement.

La qualité des équipements contribue également au succès de la Foire des Côtes d’Armor. Après avoir tenu ses toutes premières éditions dans le jardin public du centre ville, elle s’est installée sur l’actuel site de Brézillet où au fil des ans se sont construits les halls couverts. On en inaugure un de plus cette année. C’est un bâtiment aux formes résolument modernes, d’une surface de près de 5.000m2. Une construction qui entre dans le projet du «  Grand Brezillet » , qui fort de ses deux auditoriums de 1200 et 400 places et ses nombreuses salles modulables, s’est donné depuis quelques années la vocation d’accueillir des spectacles, des congrès et des séminaires. Car si la foire exposition demeure encore l’événement phare, «  elle ne représente que 30% de l’activité de SBEC »,tempère Pascal Jourand, en rappelant que cette société vient de se voir accorder pour une durée de 15 ans la gestion du parc.

Patrick le Nen
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider