bebe

Saint-Brieuc. Un nouveau départ pour le site historique de Chaffoteaux

C’est l’un des sites industriels les plus emblématiques de Bretagne. Mais, depuis 2009, l’immense usine Chaffoteaux et Maury a définitivement fermé ses portes, emportée par les affres de la mondialisation. C’est ici que ce groupe, spécialisé dans les chauffe-eau et les chaudières à gaz, a atteint la dimension européenne en employant plus de 2.000 salariés dans les années 1970 , confortant la tradition industrielle de Saint-Brieuc et sa périphérie. Elle fut véritablement lancée dans les prémices de la guerre 14-18 quand des industriels fuyant le front de l’est se sont installés dans cette cité briochine, marquée aussi par le retentissant conflit du Joint français, dans ces mêmes années 1970.

Sur 10.000 m²

Avec la déconfiture du groupe, il ne restait plus que cet immense bâtiment, friche industrielle encore trop récente pour être définitivement abandonnée. C’est ce qu’a pensé un groupe d’investisseurs locaux en lançant, il y a deux ans, le programme Genesis. Une réhabilitation du site pour tenter d’attirer des entreprises cherchant un toit sans avoir à dénicher un terrain et lancer la construction d’un bâtiment. Bingo ! L’entreprise E-Loft, implantée jusqu’à présent à Yffiniac et Pommeret, non loin de Saint-Brieuc, est trop à l’étroit dans ses murs pour faire face à la montée de sa production dans la construction à ossature bois, les maisons modulaires, la charpente et la menuiserie.

Avec une large clientèle en Bretagne, Normandie et Pays-de-la-Loire, les 40 salariés de ses deux implantations actuelles ne suffisent plus. Elle a donc décidé de s’installer, des le 1er janvier 2019, sur 10.000 m² des 48.000 disponibles dans cette ancienne usine mais aussi de créer une centaine d’emplois pour accompagner son développement.

Les initiateurs du programme Génésis se réjouissent de cette première arrivée qui pourrait inciter d’autres employeurs à choisir, à leur tour, de s’implanter dans cet immense bâtiment de la zone des Chatelets où près de 40.000 M2 sont encore disponibles.

Pierre Vincent
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider