capture-decran-2016-11-02-a-10-25-05

Répar’Acteurs bretons. On répare et ça repart

Les Bretons sont des piliers du tri sélectif, classés en tête des Français les plus attentifs à cette préoccupation de récupération. Mais bien que les statistiques soient difficiles à établir, ils sont aussi parmi ceux qui jettent le moins des objets qui peuvent encore être réparés.

Un constat qui a poussé la Chambre régionale des métiers à créer en 2015 le label Répar’Acteurs pour les artisans qui donnent une deuxième vie à une foule de choses. Nos habitudes de consommation ont ouvert grand les poubelles puis les déchetteries mais la crise et une certaine prise de conscience ont redonné quelques lettres de noblesse artisanale aux activités de réparation. Un artisan de Quimper, spécialiste de petit électroménager, rapporte ainsi qu’il a des clients dans la région parisienne. Ils viennent déposer leurs petits appareils à réparer en arrivant en vacances en Sud-Bretagne et les reprennent avant de repartir…

Un annuaire commun

Le label a été baptisé Répar’Acteurs et à ce jour il regroupe environ 350 entreprises artisanales de Bretagne. La première mission était de regrouper cette activité très disparate sous la même qualification pour lui donner une meilleure visibilité auprès du grand public et créer une dynamique de réseau. C’est fait ! Les Répar’Acteurs s’impliquent et donnent de leur temps à travers des réunions organisées en Bretagne, telle celle qui vient de se tenir à Rennes, pour mieux faire connaître l’étendue de leur champ d’action.

Et pour rendre plus accessibles encore ces activités de réparation, la Chambre de métiers de Bretagne a créé, sur son site, un annuaire des Répar’Acteurs, avec leur spécialité et leur localisation. On y trouve des activités traditionnelles comme la réparation de matelas, de fauteuils, de cordonnerie ou d’instruments de musique. Mais l’économie nouvelle a aussi sa place puisqu’on peut dénicher de la réparation de pièces à partir d’imprimante 3D et bien sûr, de plus en plus en plus de réparateurs d’informatique et de téléphonie.

Si vous avez un avion, vous pouvez même trouver un réparateur et fournisseur de pièces de moteur. Cela vous évitera de jeter votre avion pour en acheter un autre !

Pierre Vincent
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider