Rennes veut innover pour soutenir son commerce local

3.000 commerces à Rennes et 6.000 dans toute la métropole ! La capitale de la Bretagne a un réseau commercial très dense qui a traversé de durs moments difficiles ces dernières années. Le mouvement des gilets jaunes puis les grandes grèves ont laissé sur le carreau nombre d’entre eux. Et le Covid est venu passer la troisième couche. Dur de tenir dans ces conditions.

La menace est réelle pour nombre d’entre eux mais l’ombre pèse aussi sur la ville et ses alentours, tant le commerce joue un rôle social, économique, fiscal et même environnemental puisque les commerces contribuent à la vitalité et l’entretien des centres-villes.

À Rennes, la maire Nathalie Appéré et les élus en sont conscients. Et les uns et les autres savent le poids fiscal que représentent ces commerces, frappés de taxes locales qui échappent totalement au commerce en ligne. Autant de raisons pour soutenir le réseau local à l’heure où le virus a ouvert une voie royale aux grands groupes de e-commerce et notamment à Amazon pour que le Covid est un véritable jackpot.

Dans un premier temps, la ville va engager une opération de communication pour inciter les consommateurs à prendre conscience que l’achat local est un acte citoyen qui contribue au maintien d’une vie sociale. Mais dans un second temps, l’agglomération veut lancer deux projets. Le premier serait la création d’une « market place », site où seraient référencés tous les commerces de la métropole avec déclinaison de leurs éventail de ventes mais aussi et surtout, les possibilités de livraison de ces commerces dans l’ensemble de l’agglomération. Une déclinaison du e-commerce à l’échelle locale.

Pour compléter cette initiative, un second projet est dans l’air : la création d’un Hôtel du dernier kilomètre, autrement dit un système de livraison très souple à l’intérieur de l’agglomération. Une réunion avec les livreurs à vélo vient de se tenir et on imagine le potentiel qu’il pourrait y avoir pour ce type d’activité si plusieurs centaines de commerces se branchent sur ce système qui allie la souplesse d’internet et la force du mollet.

Bretagne Bretons
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider