Damien Meyer-AFP/Getty Image

Damien Meyer-AFP/Getty Image

Rennes. La piscine lunaire dans le gotha mondial

En Bretagne, on vient voir la mer. Mais un magazine américain de design international a choisi, lui, de braquer son projecteur sur une piscine bretonne : celle de Saint-Georges à Rennes, soudain sortie d’un anonymat relatif pour se retrouver au milieu du palmarès des plus belles piscines du monde. Par quel sortilège ? Par un clair de lune sans équivalent et hélas sans lendemain.

Tout cela, grâce aux Tombées de la nuit, la manifestation culturelle qui se tient en juin dans la capitale bretonne. Parmi les performances de design artistique, la plus remarquable est sans conteste la lune géante installée au dessus des bassins de la piscine Saint-Georges par le plasticien anglais Luke Jerram. Une lune géante, gonflée à l’hélium, illuminée de l’intérieur et reproduisant la cartographie exacte de la lune. L’effet est saisissant et depuis son installation, début juin, les nageurs se sont tous mis à faire la planche ou à nager sur le dos car la vue de la lune au dessus des flots est assez extraordinaire.

Alors bien sûr, vous vous dites vous aussi que vous passeriez bien piquer une tête dans cette piscine pour avoir l’impression d’être comme Neil Armstrong s’approchant de notre astre lunaire. De la voir aussi grosse que la Terre par son hémisphère sud.

Ben non, vous ne pourrez pas. Car il ne s’agissait que d’une performance temporaire. Depuis le 2 juillet la lune a été démontée comme la mer de temps en temps et on se demande si les rédacteurs de cette prestigieuse revue américaine savaient que la performance n’était que temporaire. En regardant le classement officiel, on doute qu’il aient été au courant de la toute prochaine éclipse de lune…

Bretagne Bretons
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider