google

Rennes. Google va créer son premier atelier numérique

La France semble retrouver une part de son attractivité perdue. C’est du moins la tonalité qui est ressortie du sommet organisé par le président Macron, réunissant plus d’une centaine de grands chefs d’entreprises étrangères. Avec le château de Versailles pour décorum, puisqu’il semble exercer sur les VIP de l’économie mondiale encore plus d’attrait que la Tour Eiffel. Sans oublier les questions de sécurité quand il y autant de dirigeants mondiaux a rassembler en un même lieu.

Parmi les annonces faites à cette occasion, celle du PDG de Google n’est pas la plus anodine. Le N°1 du géant de l’internet, Sandar Pichai, a révélé que son groupe allait créer en France un grand centre de recherche sur l’intelligence artificielle. Les modalités devraient être prochainement précisées.

Dans la foulée, le groupe a fait savoir qu’il allait ouvrir, dans le centre de Rennes, son premier atelier français du numérique, une surface entièrement dédiée à l’apprentissage de tous les outils numériques. Et il sera gratuit et ouvert à tous. Google fait le constat que la fracture numérique est non seulement réelle mais qu’elle pourrait même s’amplifier avec les innovations futures. D’un côté ce qui maîtrisent, de l’autre ceux qui rament et ne se contentent que d’une utilisation minimum.

Que ce soit les particuliers, les étudiants ou les entreprises, tout le monde pourra venir ainsi apprendre à maîtriser le numérique, en fonction de ses choix et de son niveau. Si l’expérience est concluante, d’autres ateliers du même genre s’ouvriront dans d’autres villes. Et il est probable que le géant mondial ne fait pas cela uniquement par pure philanthropie, son activité planétaire s ‘appuyant sur l’utilisation la plus large possible de tous les outils de la nouvelle économie. Plus il y a d’utilisateurs réguliers, plus le groupe rentabilise ses investissements.

Le choix de Rennes est en tout cas révélateur du poids que la capitale bretonne a pris dans le domaine numérique et toutes ses déclinaisons. Elle figure aujourd’hui sur le podium des villes françaises créant le plus d’emplois dans les nouvelles technologies.

Pierre Vincent
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider