SUEZ - Collecte des déchets - Rennes et Rennes métropole. Octobre 2016

Rennes. Des camions-poubelles renifleurs

Rennes est, avec Grenoble, la ville de province qui a créé le plus d’emplois numériques, en ratio de population. La capitale bretonne est donc très connectée au point que même ses camions poubelles vont acquérir de l’intelligence artificielle. C’est du moins ce que promet le renouvellement du contrat qui lie la ville et le groupe Suez qui s’est engagé à faire de ses camions des capteurs de données, utiles à la gestion de la cité.

Ce système est déjà en œuvre dans certaines communes de taille plus modeste mais ce qui va suivre sera plus exceptionnel. Suez s’est en effet engagé à équiper ses camions poubelles de capteurs susceptibles de donner chaque jour des indications sur la qualité de l’air ou les volumes sonores dans l’agglomération mais aussi de repérer à distance les déperditions énergétiques dans les bâtiments. Rennes ambitionne ainsi d’être, même dans ce domaine là, à la pointe des activités connectées.

Et si tout cela fonctionne, pourquoi ne pas imaginer d’ aller encore plus loin avec le camion-poubelle qui détecte les fuites d’eau ou de gaz, les immeubles à dératiser ou les cuves de fuel qui sont presque à sec… On peut toujours rêver. Et le fin du fin, ce serait bien sur que le camion-poubelle serve un jour de voiture-balai et détecte, à l’aube naissante, tous les noctambules qui marchent au radar pour les ramener chez eux et éviter ainsi d’avoir encore des encombrants sur les trottoirs. Dans ce camion-là, c’est sûr, ils retrouveraient rapidement leurs esprits.

Pierre Vincent
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider