21/06/2013MAISONS-LAFFITTEPRIX AUTOMATE - BORNE PMU - PARI

PMU : En 2015 les Bretons ont joué 275 millions d’ euros

En 2015, avec 9,8 milliards d’euros de paris, le PMU a enregistré une diminution de ses enjeux (-1,8%), mais c’est la région Bretagne qui, en France métropolitaine, a le mieux résisté à la baisse. Une raison à cela , « la qualité du réseau de points de vente » avance Nicolas Thiery,le directeur de l’agence Bretagne.

Dans les 611 guichets des quatre départements bretons, 275 millions d’euros ont été joués. Le Morbihan et le Finistère ont enregistré une petite progression des enjeux (+ 1% et + 0,36%) tandis que les Côtes-d’Armor (-0,49%) et l’Ille-et-Vilaine (-3,8%) affichent une certaine érosion. L ‘Ille-et-Vilaine reste toutefois le département breton où le volume des paris est le plus important, la ville de Rennes et ses 40 établissements faisant figure de locomotive avec un peu plus de 30 millions d’enjeux.

Le Quinté + fait toujours rêver

Le parieur breton se montre raisonnable, puisqu’il joue en moyenne 10,9 euros, alors que la moyenne nationale est de 11,5 euros. Son jeu préféré demeure le quinté + qui représente 21,7% de part de marché et c’est toujours le dimanche qui reste le jour où le turfiste breton parie le plus. On peut comprendre pourquoi le quinté+ séduit le parieur , quand on sait qu’à Ploermel et Hennebont, l’an passé deux joueurs ont empoché pour l’un plus de 4 millions et pour l’autre 2 millions et demi ! 2016 a aussi bien débuté pour le Malouin qui s’est vu remettre un chèque de 1,5 million.

Reste toujours à battre le record enregistré en 2011, quand un parieur d’Ille et Vilaine avait touché 10,5 millions…avec un ticket à 2 euros !

Le café PMU reste un lieu de convivialité

S’il insiste « sur la qualité du réseau des points de vente », Nicolas Thiery, qui jusqu’alors dirigeait l’agence de Reims, met aussi en avant une spécificité découverte en Bretagne : « l’attachement du joueur à son guichet, souvent un café-tabac où les gens parlent, échangent, partagent ». Pour rendre ces endroits encore plus performants, le PMU a entrepris depuis quelques années un important effort de transformation au sein de son réseau. 100 points de vente ont ainsi vu arriver de nouveaux outils tels que des bornes de prises de paris en libre service ou des écrans tactiles d’information. « En 2016, 182 points de vente vont bénéficier de ces nouveaux éléments et en 2018, tous nos points de vente devraient être équipés », assure le directeur.

Pour autant, les paris nomades ( sur ordinateur, tablette, téléphone…) continuent leur progression. Le PMU annonce 25 % de croissance de ces enjeux en 2015 !

Patrick le Nen
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider