bretagne-breton

La piège à frelon primé au concours Lépine

Le Grand prix du concours Lépine ! Denis Jaffré, ce Breton dont nous avons récemment présenté le piège à frelons vient d’être distingué au fameux concours Lépine. L’apiculteur de Locmélar, près de Landivisiau (29), a décroché le Grand prix qui contrairement à ce que son nom indique, n’est pas la récompense suprême de ce concours pour les Géo Trouvetou de l’Hexagone inventif. C’est en fait le 4e prix après ceux du Président de la République, du Sénat et de l’Assemblée nationale. Ca ressemble un peu à la tribune des officiels du 14 juillet mais si Denis Jaffré est resté au pied du podium, il n’en décroche pas moins un prix envié qui va lui ouvrir bien des portes pour la suite.

Cette récompense témoigne que ce petit saligaud de frelon asistique est devenu un sujet de précoccupation et même une bête à concours. Voilà que ce malfaisant décroche un prix au Lépine, là où d’ordinaire ce sont les inventeurs d’électro-ménager, de vélo sans pédale ou de pot d’échappement triphasé qui réussissent à décrocher le pompon. Et là, c’est le frelon. C’est dire s’il accapare l’attention depuis qu’il a débarqué en France, apparemment planqué dans des poteries chinoises. C’est pas de pot.

D’un côté, on croise les doigts pour que le piège du père Denis en dézingue un maximum. Mais d’un côté, Bretagne-Bretons présente au frelon asiatique l’expression de toute sa gratitude et de sa très haute considération. Car nous l’indiquons ici avec toute la modestie qui nous caractérise : ce bestiau venu de l’Empire du Milieu a largement contribué à la notoriété de notre site puisque les deux articles qui, à ce jour, ont réalisé les deux plus gros scores de lecture étaient tous deux consacrés au super-frelon.

Saute ma poule !

Le record, à ce jour, appartient à la poule de Janzé dont nous avions souligné le comportement singulier, dans un article publié début 2016, juste après l’ouverture de notre site. Cette poule grimpe aux arbres, ce qui en fait un auxiliaire précieux notamment contre les anthonomes et autres parasites des arbres fruitiers. Mais elle est aussi très friande de protéines animales et a la particularité de becqueter des frelons asiatiques quand ils sont en vol stationnaire devant les ruches, ce qui a valu à cette variété de poules un élan de sympathie et un score astronomique, pour un site de création récente comme le nôtre, avec près de 500.000 vues officiellement comptabilisés. Mais là dedans, il doit tout de même y avoir quelques robots renifleurs qui ont fait gonfler les chiffres, ce qui n’enlève rien aux qualités  de cette belle poule bretonne qui mériterait un prix au prochain concours de l’Agriculture.

De son côté, le premier article que nous avons consacré à Denis Jaffré a fait, lui, plus de 80.000 vues sur le net avant cette consécration au concours Lépine. Avec ce piège on passe au stade de la destruction massive alors que la poule de Janzé, ce n’est que de l’artisanat. Du petit dézinguage à la papa, pour un reportage dans le 13 heures de Jean-Pierre Pernaut. Mais dans un cas comme dans l’autre, on a la preuve irréfutable que le super-frelon, véritable calamité de nos campagnes, est un surdoué pour faire le bzzzz.

Bretagne Bretons
1 Commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider