as

Photovoltaïque. Armor la Nantaise vise le top mondial

Non, le photovoltaïque n’est pas entièrement aux mains des Chinois qui ont écrasé ce marché à coup de prix de dumping. De belles sociétés fleurissent dans le monde et bien que l’Ouest ne soit pas une terre d’élection pour l’énergie solaire, l’entreprise nantaise Armor a fait une percée remarquable dans le photovoltaïque.

Avec un nom sonnant bien la Bretagne et 1900 employés répartis dans 19 pays, la société basée à La Chevrolière près de Nantes caracole même dans le peloton de tête après avoir mis au point son film voltaïque Ascar qui figure parmi les plus belles innovations technologiques dans les rubans de transfert thermique pour la production d’électricité. C’est la section recherche et développement, basée à Nantes qui a mis au point cette nouvelle génération de film voltaïque en collaboration avec des grands noms de la chimie mondiale et 40 millions d’euros d’investissement. Le savoir-faire industriel nantais a fait le reste.

Selon la société, ce film bas carbone cumule les atouts. Il ne fait pas appel à des terres rares, ces matières que l’on trouve essentiellement dans le sous-sol chinois, il est peu énergivore, sans silicium, flexible et d’une très grande résistance. Ce qui le rend très compétitif dans une spécialité où la concurrence est particulièrement rude.

Le succès est tel que la société Armor s’apprête à acquérir l’Allemand Opvius pour atteindre un objectif très ambitieux : devenir un leader mondial de la spécialité.

Pierre Vincent
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider