mine

Centre-Bretagne. Permis miniers annulés

Fin de la partie ! Les permis miniers qui avaient été accordés à la société Variscan pour des recherches en Centre-Bretagne sont définitivement annulés. C’est un arrêté pris par le ministre de la Défense, Bruno Le Maire, qui vient de clore définitivement le dossier entamé en 2013.

Cette année là, la société Variscan France avait obtenu l’autorisation d’entreprendre des recherches minières dans le Centre-Bretagne, dans un large périmètre englobant 63 communes, autour des secteurs de Merléac (Côtes-d’Armor) et Silfiac (Morbihan). Objectif : prospecter les zones pouvant contenir des minerais de zinc, cuivre, tungstène, plomb et même or et argent puisque le coeur de la Bretagne fut jadis, une zone d’exploitation minière pour divers métaux.

A lire aussi –> Centre Bretagne. Les permis miniers enterrés

La nouvelle avait aussitôt entraîné des réactions, des mobilisations et des manifestations dans le Centre-Bretagne où l’on ne voyait pas d’un bon œil la reprise d’activités qui n’avaient pas laissé que bons souvenirs sur des sites soudain laissés à l’état d’abandon. Cette mobilisation s’avéra assez vite payante puisque la compagnie australienne Appolo Minerals, devenue société-mère de Variscan France, afficha assez peu d’enthousiasme pour ce secteur breton entré en résistance.

En juin 2018, lors de sa venue en Bretagne, Emmanuel Macron prit d’ailleurs l’engagement qu’il n’y aurait pas de suite à ces projets miniers. Mais les opposants attendaient pour voir. Cette fois, c’est fait. Bruno Le Maire a définitivement mis le point final.

Julien Perez
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider