barprofil

Pêche. Un seul bar par plaisancier

Ils en voulaient dix par mois. Ils n’auront droit qu’à un seul bar par journée de pêche ! Les plaisanciers ne sont pas sortis vainqueurs du tour de table du Conseil des ministres européens qui s’est achevé mercredi où le poisson roi de la Bretagne était au menu. L’instance politique de l’Europe a pris quelques distances avec les propositions faites par la commission européenne, l’instance technique, en privilégiant les professionnels pour éviter quelques réactions hostiles, jamais opportunes en période électorale.

Professionnels : le filet se desserre

La proposition qui était sur la table, pour la zone nord, était d’accorder 10 bars par mois aux plaisanciers, pour ne pas handicaper ceux qui ne sortent que très occasionnellement. Mais le contrôle s’avérant quasi impossible, le conseil a tranché et retenu le principe d’un seul bar par journée de pêche, au grand dam des associations de plaisanciers qui n’étaient pas favorables à cette formule.

En revanche, le filet s’est desserré autour des professionnels puisque les fileyeurs pourront aller jusqu’à 250 kgs par mois alors que la commission optait pour la suspension de cette pêche. De même, pour les chalutiers, les captures accidentelles ou considérées comme telles pourront aller jusqu’à 3 % des prises totales au lieu de 1 % initialement retenu. Les ligneurs conservent quant à eux le tonnage de 10 tonnes annuelles.

Si le bar retient l’attention en Bretagne, toutes les espèces étaient à l’ordre du jour pour cette réunion annuelle de fixation des captures. Et le conseil des ministres, peut-être sous la pression électorale en cours dans plusieurs pays, s’est montré accommodant. Langoustine, raie, merlu, merlan… Il n’y a pas de tour de vis supplémentaire et même des hausses de quotas pour certaines espèces. « Ce n’est pas comme ça qu’on va reconstituer les stocks », ont réagi vivement les associations écologistes.

Bretagne Bretons
1 Commentaire
  1. tacleur du 22

    il faut interdire certains modes de pêche comme le filet , la pêche au vif. pendant 5 ans . et après on voit. pour les plaisanciers ….
    pour les pros je ne suis pas compétant . mais eux non plus

Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider