peche

Nouveau gouvernement. La mer est démontée

– « Non, vous ne pourrez pas aller vous baigner aujourd’hui, Monsieur. La mer est démontée ».

– « Ah bon ? Et quand est-ce qu’ils la remontent ? ».

Raymond Devos aurait pu reprendre son célèbre sketch en découvrant la composition du nouveau gouvernement. Une annonce que les Bretons suivent toujours avec une attention particulière pour savoir où la Mer et la Pêche vont pouvoir se retrouver puisque depuis Le Pensec, Le Drian et Josselin, il n’y a quasiment plus personne à la barre d’un ministère ou secrétariat d’État à la Mer. Et avec ce gouvernement-là, c’est encore plus furtif que d’habitude puisque ni Mer, ni Pêche n’apparaissent dans les attributions des nouveaux ministres.

L’oubli paraît d’autant plus gros que l’arrivée à Matignon du Havrais Edouard Philippe avait fondé quelques espoirs dans le monde maritime puisque c’est un domaine de compétences dans lequel il s’est beaucoup investi. Mais pour l’affichage, c’est loupé puisque l’impasse est totale sur la Mer, ce qui a immédiatement provoqué des réactions. Du côté du Cluster maritime français (350 grandes entreprises), on s’étonne de cette absence. Le Groupement des Industries de construction espérait « une identification plus forte » et Alain Cadec (LR), le président du Comité de pêche du Parlement européen, constate que « la Mer est tombée à l’eau ».

Le sujet fait-il encore l’objet d’une réflexion dans un gouvernement monté dans l’urgence, en version Meccano ? Le nouveau Premier ministre veut-il s’attribuer un champ d’intervention dans un domaine qu’il maîtrise bien ? Qui va prendre en main la Pêche ? A défaut d’une explication de texte prochaine, il faudra attendre les décrets de nomination pour connaître l’exact intitulé des ministères et leurs attributions respectives.

Pierre Vincent
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider