MSC. Le jackpot de Saint-Nazaire

François Hollande qui était à Saint-Nazaire récemment, n’a pas manqué d’annoncer à son tour la commande record que vient de passer la société italo-suisse MSC aux chantiers STX. Quatre navires pour environ quatre milliards d’euros et un total de 17 millions d’heures : un record du genre puisque cette commande historique assure, à elle seule, l’activité du chantier jusqu’en 2026.

Si le président de la République a tenu ainsi à annoncer officiellement  ce contrat, c’est parce qu’il est aussi un peu patron des Chantiers de l’Atlantique. L’Etat est en effet actionnaire à 33% de STX France (filiale d’un groupe coréen) et à ce titre, la commande de MCS est une très bonne nouvelle pour les finances du pays.

Mais sans doute François Hollande doit-il aussi se dire qu’il aurait aimé connaître un quinquennat comme celui de STX. En 2012, année de la présidentielle, le chantier était en plein creux d’activité et l’avenir s’annonçait sombre. Très sombre. Et depuis, contrairement à la trajectoire de l’hôte élyséen, le retournement de tendance a été spectaculaire au chantier STX de Saint-Nazaire. Il est vrai que comme une fée se penchant sur le berceau, la société MSC a couvert le site de tous ses bienfaits. Depuis 2012, elle a passé à elle seule pour 7 milliards de commandes et comme son exemple a été suivi par d’autres, Saint-Nazaire s’apprête aussi à livrer, à la compagnie Caribbean Cruises, le « Harmony of the Seas », plus grand paquebot du monde, dont la construction a été entamée en septembre 2013.

Un beau symbole pour ce chantier à la spectaculaire envolée depuis 2012.

Bretagne Bretons
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider