moule

Les Moules de bouchot de la Baie du Mont-Saint-Michel, de la mer à Lille

Ch’ti succès pour les moules de bouchot de la Baie du Mont-Saint-Michel. Les belles bretonnes vont déferler sur Lille, les 1er et 2 septembre prochains, à l’occasion de la braderie de Lille. 200 à 300 tonnes vont être expédiées dans le Nord, soit environ 40 à 50 % des moules consommées pendant la braderie.

D’abord, permettez une mise au point : associer Bretagne et Mont-Saint-Michel dans une même phrase entraînent souvent tempêtes et bordées d’injures à faire pâlir le pourtant inspiré Haddock.
Ici, pas de soucis, ni de Couesnon en folie : les moules de bouchot de la Baie du Mont-Saint-Michel sont bien bretonnes, élevées et cultivées entre le Vivier et Saint-Broladre, sur le littoral bretilien.
(L’Ille et Vilaine, pour tous ceux qui douteraient encore du gentilé).

Et quand bien même elles tirent leurs origines de Charente, d’où elles furent arrachées à leurs bouchots natals, et qu’aujourd’hui encore les naissains viennent de ce coin de France et de Vendée, c’est toujours une appellation que les Normands n’auront pas !

Or donc, voilà que nos moules bzh vont allez faire copains-copines avec les frites du nord. Au fil des années, les nordistes également habitués aux moules d’origine hollandaises se sont laissés séduire par la star des côtes bretonnes : la Moule de bouchot de la Baie du Mont-Saint-Michel seule détentrice d’une AOP (Appellation d’Origine Protégée).

Selon Gilles Salardaine, producteur de Moules de bouchot de la Baie du Mont-Saint-Michel au Vivier-sur-Mer et dirigeant de la société La Vivière : « Nous avons un très bon cru en ce début de récolte, la qualité est au rendez-vous : la chair est abondante et bien onctueuse. Les chineurs ne seront pas déçus ! ».

Depuis la fin des années 80, les moules provenant de la Baie du Mont-Saint-Michel se retrouvent sur les tables de la Braderie de Lille. Et elles profiteront du retour des tas de moules, interdits à la braderie l’an dernier, pour amuser les touristes !

Bretagne Bretons
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider