menez

Au Menez-Hom, l’Otan va mettre les patins

C’est d’ordinaire un petit paradis pour le parapente ou les plâneurs téléguidés. Mais du 30 mai au 16 juin, le Menez-Hom, à l’entrée de la presqu’île de Crozon, va être fermé au public. Bien que baptisée « montagne » en breton, elle a connu des jours bien plus hautains, il y quelques centaines de millions d’années, et ne culmine plus qu’à 330 mètres. Ce qui, vu de la mer toute poche, est tout de même respectable.

Or donc, le Menez-Hom va faire l’ojet d’une occupation militaire mais pacifique (du moins on l’espère…) en ce début de mois de mois de juin, à l’occasion d’un exercice de l’Otan baptisé Tiger meet, qui signifie les rencontres du tigre et non pas la viande du tigre, car il ne faut pas confondre meet et meat, comme chacun devrait le savoir. Mais revenons à notre Organisation du Traité de l’Atlantique Nord, cet OTAN que Donald Trump trouve un peu trop coûteux et qui régulièrement organise des exercices militaires, au cas où.

Cette fois, c’est la base de Landivisiau qui va servir de point de rencontre des armées de l’air avec une projection sur le Menez-Hom où doivent être installés un radar et des moyens de défense sol-air, le tout entraînant un déploiement de poids lourds et véhicules légers, l’installation de tentes, l’organisation de patrouilles sur les environs…

Tout cela est très classique. A ce détail près qu’on est ici sur un site naturel classé et que même des manœuvres militaires se doivent de respecter la faune et la flore de ce sommet de la mythologie armoricaine. Pas question de se mettre à dézinguer des galinettes cendrées et des vanneaux à crête de footeux ou à piétiner les ajoncs hospitaliers à vareuse blanche. Des balisages de protection seront donc installés sur le site, avec même des bacs de rétention des eaux et des tapis absorbants sous les véhicules, croit savoir Le Télégramme.

Bref, l’Otan va devoir mettre les patins. Et devant tant de vertes préoccupations et d’engagements bio, Apollinaire pourrait aujourd’hui à nouveau déclamer, du haut du Menez-Hom, « Dieu, que la guerre est jolie ».

Bretagne Bretons
2 Commentaires
  1. Floch

    N’importe quoi…
    Le silence de ledrian est par contre bien assourdissant…

  2. vincent

    De source officielle l’opération n’aura pas lieu au Menez Hom mais sur la BAN de Lanveoc.

    C’est un projet qui ne dera pas concrétisé

Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider