maisons

Les maisons bretonnes autonomes font leur entrée sur le marché

Le Groupe Maisons de l’Avenir, constructeur de maisons individuelles dont le siège est installé depuis ses débuts à Quimper, a développé une maison active qui produit plus d’énergie qu’elle n’en consomme. Équipée d’un système de ventilation qui pousse l’air vicié hors des murs, la Bâti Activ dépasse la réglementation énergétique 2020 en termes de santé publique.

Les particuliers en quête d’une maison plus verte peuvent se réjouir : la Bâti Activ vient d’être lancée sur le marché et elle a pas mal d’atouts en main pour séduire. Pour la petite histoire, la Bâti Activ est la digne descendante d’un premier produit développé par Maisons de l’Avenir, la Bâti Passiv, lancée en 2015. Cette maison super isolée représente aujourd’hui 30% des ventes du constructeur du Grand Ouest, qui entend bien égaler, voire dépasser ce pourcentage avec sa petite dernière.

Produire de l’énergie verte avec le soleil breton

Pourquoi son directeur, Herman Genouel, nourrit cette ambition avec certitude ? Tout simplement parce qu’il vient de poser là un nouveau concept d’habitat. Rendez-vous compte : grâce à ses panneaux solaires dont les électrons s’excitent sous la caresse de leurs potos les photons, Bâti Activ promet de produire plus qu’elle ne consomme. Et donc, de revendre une partie de son énergie au réseau : la somme des économies générées par cet allégement considérable des factures et la revente s’élèverait à 23 000 euros sur 25 ans, ou plus, selon l’ensoleillement. On vous voit venir : y a t’il assez de soleil en Bretagne pour s’assurer une autonomie énergétique ? Pour Terre Solaire, qui fournit et met en place les fameux panneaux, pas de soucis : ce spécialiste de l’électricité verte est basé en Normandie et connaît bien les climats de nos régions. Ouf !

Un air pur qui repousse le radon

Mais ce n’est pas tout : en plus de son exposition idéale qui découle – somme toute – du bon sens (murs au nord renforcés par le garage, ouvertures au sud, …), la maison Bâti Activ bénéficie d’un système de ventilation bien plus poussé qu’une simple VMC. Le principe nous a été expliqué par le second partenaire de cette maison verte, Néoventil : plutôt que d’être chassé par les pièces humides, l’installation Purevent aspire l’air extérieur, le filtre, puis le pousse dans les pièces de vie principales. L’air répartit ainsi uniformément la chaleur et repart par les pièces humides de la maison. Cette pression est d’ailleurs suffisante pour laisser devant la porte un ennemi invisible bien connu en Bretagne, le radon, ce gaz radioactif issu de l’usure du granit.

Fanny Degorce
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider