henaff

Loïc Le Hénaff candidat aux régionales

Un nouvel engagement pour Loïc Le Hénaff. Patron de l’entreprise qui envoie du pâté même dans l’espace, on l’a vu, entre autres, à la tête des fêtes maritimes de Douarnenez et surtout de l’association Produit en Bretagne qui réunit près de 500 entreprises des cinq départements. Il arrive en fin de mandat à la direction de cette association régionale et a décidé de sauter un nouveau pas : il est candidat aux élections régionales sur la liste du président sortant, Loïg Chesnais-Girard (PS) mais n’aura pas, à titre personnel, d’étiquette politique. C’est pour avoir déjà œuvré avec Chesnais-Girard au titre de chef d’entreprise et de président de Produit en Bretagne qu’il a décidé d’aller plus loin en s’alignant à ses côtés pour les régionales.

Son souhait : « Apporter quelque chose à la collectivité au regard de mon expérience ». Mais il balise le terrain : « La priorité restera mon entreprise et, en cas d’élection, je n’entrerai pas dans l’exécutif de la Région. Je n’œuvrerai qu’à titre de simple conseiller régional ».

Pour ce scrutin en Bretagne, d’autres noms connus sont venus médiatiser cette élection qui a du mal, dans ce contexte de pandémie, à se faire une place dans l’actualité bouillonnante. On relève ainsi que la liste de Daniel Cueff, Bretagne ma vie, a enregistré l’arrivée de la comédienne Lucie Lucas, connue pour le rôle de « Clem » qu’elle joue à la télévision depuis une dizaine d’années. Personnellement engagée dans l’écologie, elle vient renforcer la couleur verte de cette liste.

Mais la candidature la plus médiatisée, c’est jusqu’à présent celle de Florent de Kersauson. D’abord parce que Marine Le Pen a fait spécialement le déplacement en Bretagne pour annoncer l’investiture du frère du navigateur au titre de tête de liste du Rassemblement national dans le Morbihan. Et l’aimable frérot, profitant de la présence des caméras, a cru de bon goût d’affirmer qu’en matière politique, son frère est « un courtisan » et que la ligne politique de la famille, c’est lui qui l’incarne et non pas sa fille qui est candidate écologiste aux régionales sur une liste en Auvergne. Va y avoir de l’ambiance à la prochaine réunion de famille !

Bretagne Bretons
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider