Image converted using ifftoany

L’éolien flottera-t-il au large de Groix ?

En Bretagne, à ce jour, on compte des centaines d’éoliennes terrestres ainsi que  le projet en cours de parc éolien de la baie de Saint-Brieuc, avec des machines fixées au fond marin. Cette fois, c’est un projet d’éoliennes flottantes qui vient d’être présenté pour une réalisation à 17 kilomètres dans le sud de l’ile de Groix. Ici, les éoliennes ne sont fixées ni sur terre, ni sur un fond marin. Elles sont posées sur des flotteurs, à la surface de l’eau. Et si tout se passe bien elles devraient tourner en 2019 et produire l’équivalent de la consommation électrique d’une ville comme Lorient.

Six éoliennes expérimentales

Groix fait partie des quatre sites retenus en France pour lancer des fermes éoliennes flottantes, une technologie encore au stade de l’expérimentation mais qui pourrait être appelée à un très grand avenir car elle cumule tous les avantages. Au large, les vents sont plus forts et plus constants, ce qui constitue une garantie pour l’approvisionnement. Il n’y a pas de fixation au sol ce qui rend les chantiers technologiquement moins onéreux et les phases de révision plus aisées. Et à cette distance, on reste dans les eaux territoriales mais à l’écart des zones de pêche, ce qui évite des levers de boucliers comme ce fut le cas lors de la présentation du projet de la baie de Saint-Brieuc. Ces zones peuvent même devenir des sanctuaires pour la protection des espèces marines.

Devant autant d’atouts prometteurs, on ne s’étonnera pas de voir de très grandes entreprises comme DCNS ou Vinci s’associer dans un tel projet, porté par Eolfi Offshore France, qui ne vise pas seulement le marché français mais également l’exportation s’ils parvient à proposer une technologie fiable et rentable dans laquelle s’investissent aussi d’autres grandes sociétés françaises comme Areva.

Le dossier présenté pour Groix porte sur l’installation de six éoliennes de 6 mégawatts chacune pour un total de 36 Mgw. A titre de comparaison, le projet de la baie de Saint-Brieuc prévoit 62 éoliennes de 8 Mgw, produites par Areva, soit environ 500 Mgw. Quant aux éoliennes terrestres installées en Bretagne, on en compte actuellement un peu plus de 500 pour une puissance moyenne de 1,5 Mgw mais les premières installées ne dépassaient guère 0,5 Mgw.

Bretagne Bretons
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider