boi

L’ébéniste breton qui séduit les célébrités

Au milieu de la zone artisanale, c’est un bâtiment qui ne se distingue pas beaucoup des autres. Et pourtant, on est ici dans une petite entreprise d’exception qui compte quelques célébrités dans son carnet d’adresses et des chantiers dans plusieurs pays du monde à haut pouvoir d’achat, comme les USA ou le Japon.

Ici, on est à Saint-Etienne-de-Coglès, petite cité d’Ille-et-Vilaine non loin de Fougères, avec son parc d’activités où se situe ENP Agencement, entreprise d’ébénisterie créée il y a une vingtaine d’années par Michel Pinot. Avec un créneau bien défini : le très haut de gamme, celui qui permet à des entreprises françaises de se distinguer des productions en masse et à bas coûts. En deux décennies, l’entreprise a discrètement tracé son chemin en étoffant une clientèle qui compterait Mike Jaegger parmi les commanditaires.

Des grands noms de l’architecture d’intérieur

Mais comment une PME peut-elle ainsi avoir un tel rayon d’action avec des moyens modestes ? D’abord, son choix du très haut de gamme dans la décoration et l’agencement lui ont valu un très bon bouche-à-oreille qui transcende les frontières. Mais elle s’appuie aussi sur le relais des grands noms de l’architecture intérieure, ceux auxquels on fait appel pour des travaux d’exception, sans trop regarder à la dépense.

Sur ce créneau étroit mais porteur, ENP Agencement a assis sa notoriété. Très grande méticulosité au moment de l’achat des bois, qu’ils viennent de forêts françaises ou européennes, application de techniques conjuguant la tradition d’ébénisterie et la modernité des machines, qualité de finition sans la moindre concession… C’est tout ce savoir-faire qui vaut aujourd’hui à la petite entreprise bretonne de figurer parmi les leaders mondiaux dans sa spécialité.

Pierre Vincent
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider