sardine

Le touriste fait monter la sardine

Quel est l’impact de l’activité touristique sur la production agroalimentaire bretonne ? A Quiberon, on a la réponse. L’activité de la société La Belle-Iloise, spécialisée dans la sardine haut de gamme, est en partie liée à la fréquentation touristique, de la Bretagne bien sûr mais aussi d’autres littoraux où ses magasins sont implantés. Car bien plus que le bol a oreilles, la boite de sardines est devenu un souvenir de vacances bretonnes qu’on rapporte à la maison, à la famille ou aux voisins avec autant de succès que la boule à neige du Mont-Saint-Michel.

Par l’effet sans doute conjugué de la crise et de cette frénésie de bouffe qui a envahi nos écrans de télé, le souvenir de vacances alimentaire a nettement pris le pas sur les coquillages. Entre boite de sardines, gâteaux bretons ou caramel au beurre salé, il y a de quoi faire, comme on dit ici.

Qualité rime avec fidélité

A la Belle-Iloise, le meilleure marqueur en avant-saison, c’est celui de l’intérim. La société qui emploie près de 300 personnes en CDI, a également recours à l’intérim pour faire face aux pics d’activité. C’est particulièrement vrai cette année où le nombre de saisonniers va pratiquement doubler en raison des bonnes perspectives liées au succès des productions quiberonaises à base de poissons frais et de recettes traditionnelles. Aux 150 de l’an dernier vont venir s’ajouter 120 saisonniers supplémentaires pour alimenter un réseau essentiellement constitué par les 65 magasins en vente directe du groupe, dont deux en Belgique.

La bonne fréquentation touristique de la Bretagne, ces trois dernières années, a fait grimper le chiffre d’affaires qui a dépasse aujourd’hui les 40 millions d’euros, dopé par un souci de qualité qui qui rime avec fidélité. Quand on touriste est pris à l’hameçon en été, il est bien rare qu’il ne veuille pas y regouter…

Bretagne Bretons
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider