roiarthur-1140x649

Le roi Arthur en vedette armoricaine

La légende du roi Arthur, fortement associée à la culture armoricaine, n’en finit pas de se décliner dans toutes les formes de spectacle. Dernière initiative en date : un projet de parc à thèmes, entre Rennes et Nantes, là où la tradition orale a situé l’une des forêts de Brocéliande.

Il faut dire qu’il a tout pour plaire, le roi Arthur. Certes, ce personnage légendaire appartient surtout à la Bretagne du premier millénaire, autrement dit celle qui se situait Outre-Manche, dans l’actuelle Grande-Bretagne. Mais ce royaume-là, plus porté par la tradition orale que par des écrits inexistants, avait aussi un appendice continental en Armorique, autrement dit dans l’actuelle Bretagne. Donc Arthur et sa légende sont un peu Bretons sur les bords et on sait que l’hymne breton (le Bro Goz) est une reprise de l’hymne gallois, cher aux rugbymen. Le roi Arthur, c’est dit, appartient donc aux deux Bretagne avec la Manche pour passerelle d’une histoire légendaire.

Bientôt une comédie musicale

Mais ce roi médiéval est aussi un héros moderne. Son épée Excalibur n’aurait pas déparé dans Star Wars. Son triangle amoureux avec la reine Guenièvre et Lancelot aurait inspiré bien des romanciers contemporains. Sa bande de chevaliers de la Table Ronde seraient sûrement amis sur Facebook et le Graal, lui, est de toute éternité. D’ailleurs, combien de Bretons ne portent-ils pas ce nom encore aujourd’hui ?

Vous mélangez le tout et cela vous donne Kaamelott, une série télé déjantée mais d’une inventivité peu commune sur la scène hexagonale. Cela vous donne aussi une comédie musicale qui part actuellement en tournée dans toute la France  ainsi qu’un festival du roi Arthur, près de Rennes, dont Voulzy et Souchon seront les prochains grands troubadours, à la fin août.

Le fantastique en monde virtuel

Et dans cette frénésie arthurienne, voici le dernier projet en date : à Guipry-Messac, au sud de Rennes, vient d’être présenté le projet de parc à thèmes Roi Arthur qui n’ambitionne pas de marcher sur les traces de l’intouchable Puy-du-Fou auquel les Américains ont attribué, il y a trois ans, le titre de meilleur parc d’attraction mondial. Ici, ce sont les nouvelles technologies qui serviront de support à l’Histoire. L’univers fantastique décliné en monde virtuel, grâce à la magie des technologies numériques. A ce jour, la confidentialité prime encore et il faudra attendre l’automne pour une présentation complète de ce roi Arthur du XXIe siècle.

Bretagne Bretons
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider