langouste

Langoustes. La bonne gestion commence à porter ses fruits

Cette fois, c’est manifeste ! Les langoustes font leur retour sur les côtes bretonnes et leur présence est même spectaculaire dans certains secteurs de sud-Bretagne. Les témoignages des pêcheurs se multiplient et les plongeurs confirment : il y a longtemps qu’on n’avait pas vu une telle concentration, certes encore loin de ce que l’on a connu il y a une demi-siècle mais bien supérieure au creux historique enregistré au tournant du siècle.

Les pêcheurs se rejoignent également pour dire que les langoustes prises dans leurs filets ou leurs casiers sont généralement encore trop petites pour être commercialisées. Elles ne font pas encore les 110 mm réglementaires (queue et membres exclus) et semblent âgées de six à sept ans pour la plupart. Une génération qui semble correspondre aux effets des mesures de gestion qui ont commencé à être mises en place en 2009. Jusque là, quelles étaient les dispositions ? Taille requise 95 mm, aucune période de repos biologique et vente dans les criées de femelles grainées jusqu’à la gueule ! Autant dire que la pêche se tirait elle-même une balle dans le pied et qu’à ce régime-là, les fonds ne tarderaient pas être complètement raclées.

Et c’est bien ce qui s’est produit. Alors, comme l’ont fait bien avant eux les pêcheurs de coquilles saint-jacques, les pêcheurs de langoustes ont décidé à leur tour de mettre un frein à cette surpêche anarchique. En 2009, on fait passer la taille minimum à 110 mm et dans les années qui suivent, on introduit l’interdiction de la pêche de janvier à mars, période de reproduction, avec interdiction également de commercialiser les femelles grainées.

Ces mesures collectives de bon sens, dans un milieu jusque là très individualiste, commencent à porter leurs fruits. Le mouvement lancé en 2009 va bientôt donner sa première génération de langoustes commercialisables. Les six-sept ans pêchées actuellement en nombre devraient atteindre la taille réglementaire d’ici deux ans. Et si rien ne vient contrarier ce cercle vertueux, la langouste devrait faire un beau retour dans les criées bretonnes.

Bretagne Bretons
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider