Photo Prince de Bretagne

Photo Prince de Bretagne

L’agriculteur français, ce héros !

Non ce n’était pas le premier sondage du genre à le dire, mais ça fait du bien de le lire : les français les aiment, les agriculteurs. Interrogés un peu avant le salon de l’agriculture, ils livrent leur vision du métier et du monde agricole.

Cette étude menée par Odoxa à l’occasion du SIAL nous rappelle que l’agriculture est toujours extrêmement bien perçue en France et en Europe. Et, démarche intéressante, les ruraux étaient eux aussi conviés à répondre aux différentes questions du sondage : pour autant, les résultats entre Français et ruraux sont relativement semblables, de même que les résultats obtenus auprès des Européens.

L’agriculture, moteur de la France

Si 9 français sur 10 considèrent l’agriculture comme un atout majeur pour la France, ils sont tout autant à penser qu’elle l’est aussi pour l’indépendance alimentaire de notre pays (93% des sondés) et pour l’industrie agroalimentaire française (91%). Ils sont aussi nombreux à penser que les agriculteurs sont le rempart de la désertification de zones rurales, de notre patrimoine, de nos identités et nos valeurs. L’agriculture fait ainsi partie de notre culture à part entière.

L’agriculteur est un homme moderne

Ringard l’agriculteur ? « Que nenni », disent les sondés : les Français savent, ou en tout cas estiment que l’agriculture et nouvelles technologies font très bon ménage dans les fermes. 80% pensent que l’agriculture s’est modernisée et s’appuie sur de nouvelles technologies et des outils innovants. L’agriculture, check. Mais qu’en est-il des agriculteurs ? Français et ruraux sont entre 66 et 69% à penser que le métier est en constante évolution et réfutent en grande majorité l’idée d’un métier stagnant peu prompt au changement. Mais ils estiment aussi à 85% que le secteur a du mal à attirer les nouvelles générations « car trop difficile ».

L’agriculture de demain vue par les Français

L’agriculture de demain inspire les Français, qui font état notamment de deux attentes particulières dans le domaine : que l’agriculture développe des modes de production plus respectueux de l’environnement et que les conditions de travail et les revenus des agriculteurs s’améliorent.

Enfin, le meilleur pour la fin : selon les Européens interrogés par les sondeurs, la France est la championne d’Europe de l’agriculture.

Fanny Degorce
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider