air

L’aéronautique bretonne recherche des bras

L’aéronautique ne figure pas parmi les activités emblématiques de la Bretagne. Et pourtant, ici aussi, c’est un secteur porteur puisqu’il emploie au total 8.000 personnes dans les quatre départements bretons. Il est vrai que derrière les mastondontes comme Thalès et DCNS, le secteur est ici surtout constitué de petites unités de sous-traitances, fournissant des pièces à l’ensemble du secteur, dans un certaine confidentialité économique. « Un manque de visibilité » , affirme même les responsables de ce secteur d’activité, réunis au sein du groupement IEF Aéro qui fédère une soixantaine d’entreprises implantés en Bretagne.

C’est probablement ce manque de visibilité qui explique les difficultés de recrutement que rencontre ce secteur en Bretagne. « On manque de bras », regrettent les dirigeants de l’IEF, en expliquant qu’ils cherchent actuellement à recruter 250 personnes, des tourneurs-fraiseurs aux ingénieurs, mais que les candidats ne se bousculent pas. Alors, avec le concours de l’Union des Industries et Métiers de la Métallurgie, ils misent tout sur le salon du Bourget qui s’est ouvert près de la capitale. Au plus grand salon aéronautique du monde, ils espèrent bien susciter des candidatures en regrettant toutefois de n’avoir pas réussi, jusqu’ici, à trouver en Bretagne les collaborateurs qu’ils recherchent.

Bretagne Bretons
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider