Cisco. L'énigmatique Mister Chambers

Sommaire

John Chambers, Pdg de Cisco Systems

Il est revenu en France juste au lendemain des graves incidents à Air-France et de la chemise déchirée du directeur des ressources humaines faisant le tour du monde. Et pourtant, malgré ces images désastreuses, John Chambers n’a pas entonné l’habituel couplet des grands industriels américains sur la France. Au contraire, il s’est lancé dans un flot de louanges très inhabituel en clamant qu’ « il y a ici une communauté de start-up incroyables » et en ajoutant que « les décideurs de la France comprennent ce que la révolution numérique peut apporter à chacun ».

200 millions d’investissements

Un Américain louant à la fois le dynamisme des entreprises de l’économie nouvelle et les dirigeants du pays pour leur clairvoyance, il y a de quoi se pincer pour le croire. Mais après tout, l’énigmatique patron de Cisco qui dit « parier sur la France » n’a fait qu’anticiper un constat qui s’est vérifié récemment au salon high-tech de Las Vegas 2016 où le contingent français occupait la seconde place derrière les Américains.

Au total, lors de deux passages en France, John Chambers a annoncé 200 millions de dollars d’investissement dans les start-up françaises et il a choisi de faire porter son effort dans la région rennaise en y réalisant un « investissement significatif », concrétisé par l’adhésion de Cisco au pôle Cyber porté par Jean-Yves Le Drian et la région Bretagne. Le 15 octobre, le ministère de la Défense a confirmé, dans un communiqué, le souhait de Cisco de s’associer à ce pôle d’excellence. Mais il ne faut pas voir dans les élans de John Chambers la simple traduction d’une francophilie de bon aloi. L’homme n’est pas ennemi de ses intérêts et Cisco sait qu’avec ce pôle, il prend pied dans un des grands réseaux stratégiques du pays.

René Perez

Bretagne Bretons

Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider