kerde

KEREDES, la promotion immobilière à vocation sociale

Lutter contre la spéculation immobilière tout en défendant le bien vivre immobilier via la coop’propriété. Voilà le credo de KEREDES, nouveau nom dont vient de se doter l’opérateur breton Habitation Familiale. Avec plus de 80 collaborateurs, plus de 200 logements construits en 2018 et près de 15000 lots gérés en copropriétés, KEREDES poursuit son histoire, entamée voilà plus de 100 ans.

« Notre métier historique ? Promoteur immobilier, à vocation sociale » aime à rappeler Pascal Masson, Directeur général de KEREDES. « Nous construisons avec l’objectif de faciliter l’accession à la propriété au plus grand nombre. Nous garantissons ainsi des logements de même qualité qu’un promoteur privé, mais avec des prix encadrés, des marges moindres, des coûts de construction maîtrisés et une expertise sur les futurs coûts de gestion et d’entretien, ceci grâce au Pôle syndic de copropriété. »

Réinventer les pratiques immobilières

Voilà donc pour l’ADN de KEREDES. Mais dans un monde qui bouge, la structure doit également avancer. « Chez KEREDES, nous réinventons le parcours résidentiel pour assurer le bien-vivre immobilier de nos coop’propriétaires. Cette idée guide toutes nos actions et mobilise nos administrateurs et nos salariés. Pour y parvenir, nous améliorons et réinventons les pratiques immobilières par une politique d’innovation permanente ! Nous nous devons toujours d’être innovants et agiles », confirme le Directeur général. « Pour remplir nos missions, nous avons l’obligation d’être innovants sur tous nos métiers : financement, foncier, construction, rénovation. A côté de solutions de financement diversifiées – accession abordable (PSLA, VEFA, ANRU…), nous leur proposons des solutions de financement innovantes grâce à de nouvelles pratiques de montage d’opérations : Organisme Foncier Solidaire et Coop Foncier qui n’ont d’autres objectifs que de faciliter l’accès à la propriété pour tous. »

C’est ainsi qu’à Saint-Malo Rothéneuf par exemple, dans le cadre du programme Roseval, foncier et bâti ont été dissociés. Un dispositif permettant d’encadrer les prix de revente sur le long terme, en lien avec le marché.

En Bretagne, le colossal marché de la rénovation

Innovation encore sur un premier accompagnement de coop’propriétaires, pour un programme de financement d’une rénovation d’un bâtiment de 80 logements, au Blosne à Rennes sur la résidence La Chesnaye. Construite en 1974, elle a bénéficié d’un projet d’envergure mené sur 3 ans via une démarche participative qui a associé pleinement les copropriétaires au choix des solutions retenues. À la clé, des économies pour les copropriétaires. « Il nous a fallu trouver des modes de financement pour aider les résidents, via l’Anah, le programme PIA de l’État, du rachat de terrain… »

« Le marché de la rénovation des copropriétés à rénover est colossal en Bretagne », n’a pas manqué de confirmer Pascal Masson le 16 mai dernier en table ronde* lors du dévoilement officiel du nouveau nom devant un parterre de 300 personnes.

C’est un défi plus que conséquent auquel s’attelle KEREDES.

 

 

* « Accession abordable et Durable, la gestion syndic solidaire… Création d’une nouvelle mission pour le logement social »

Bretagne Bretons
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider