golf

Insolite. Ce Breton se fait jusqu’à 7.000 balles par jour

Plouf ! Tous les golfeurs débutants savent que dès qu’on entame un parcours, il y a de redoutables obstacles d’eau à franchir. Parfois des étangs mais plus généralement des mares d’eau sournoisement placées, parfois même un peu masquées, dans lesquelles la balle approximative du golfeur vient faire un gros plouf. Raté ! Et pas question de relever son pantalon pour aller la chercher dans la vase où on s’enfoncerait jusqu’au genou.

Ainsi des centaines de millions de balles de golf se perdent, chaque année à travers le monde, en finissant lamentablement leur trajectoire dans un trou d’eau. Surtout sur les parcours empruntés par des débutants. C’est sur ce constat que le Morbihannais Thibaud Le Fur Camensuli a créé son activité, il y a une dizaine d’années, l’entreprise Ty Ball Dive. Eté comme hiver, dans une eau noire et parfois très froide, il part à la pêche aux balles de golf sur des parcours de France et d’Espagne. Avec une lourde tenue de plongée spéciale, il passe des heures (six maxi l’été, trois l’hiver) à ce ramassage insolite mais très prolifique car généralement, on marche littéralement sur les balles. Et parfois sur plusieurs couches.

Le métier est dur mais le résultat est là. En une journée, avec son adjoint Martin Ollo, il peut ramasser jusqu’à 7.000 balles, avec un record sur un parcours de la région parisienne où il a récolté 300.000 balles depuis le début de son activité. Avec la certitude de pouvoir écouler le résultat des ces chasses aux balles perdues. Une société canadienne s’est spécialisée dans le reconditionnement et la revente de balles de golf et la demande est forte. Surtout de la part de golfeurs un peu faiblards qui ne mettront pas longtemps à refaire des plouf avec ces balles d’occasion.

Bretagne Bretons
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider