Insee. L’emploi progresse en Bretagne

14.500 emplois supplémentaires ont été créés en Bretagne, sur un an. En pleine crise des gilets jaunes, l’Insee vient de publier une batterie de chiffres sur le marché du travail régional qui témoigne que Pays-de-la-Loire et Bretagne sont les deux régions qui continuent à résister le mieux au chômage, dans l’Hexagone.

Avec des taux respectifs de 7,5 % et 7,6 %, les deux régions de l’Ouest sont assez nettement au dessous de la moyenne nationale (9,1%) et distantes de régions bien plus touchées comme les Hauts-de-France (11,6%), Occitanie (ex-Languedoc-Roussillon… 11%) et Provence-Alpes-Côte-d’Azur (10,8%). On remarquera au passage que ce sont des régions où la mobilisation des gilets jaunes a été particulièrement manifeste.

En rythme annuel, l’emploi en Bretagne a progressé de 1,2 %, une cadence plus élevée qu’au niveau national (+0,7%) ce qui vaut à la Bretagne d’être la cinquième région la plus créatrice d’emplois. Avec une progression forte dans le secteur tertiaire (+ 8.000 emplois), une reprise dans la construction (+ 1.700 emplois) et un tassement dans le secteur industriel. Il est resté quasiment stable (-0,1%), avec toutefois une reprise au troisième trimestre, note l’Insee. Dans le détail, cela donne un taux de chômage de 6,9 % en Ille-et-Vilaine, 7,9 % en Finistère, 8,1 % en Côtes-d’Armor et Morbihan.

On notera que ces chiffres en glissement annuel, publiés vendredi par l’Insee, n’intègrent pas encore le quatrième trimestre, qui vient de s’achever. Le mouvement des gilets jaunes aura-t-il réellement impacté l’emploi ? Verdict prochainement, dans une région bretonne qui résiste plutôt bien au chômage mais qui est encore loin d’avoir retrouvé son niveau d’avant crise. En 2008, le taux de chômage était de 5,9 % dans la région. C’était à l’époque le meilleur résultat depuis 1982. La suite fut moins brillante.

René Perez
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider