Hénaff. Avec les compliments de L214 !

C’est presqu’aussi étonnant que si les gilets jaunes adressaient des compliments à Macron ! Voilà que l’association L214, connue pour ses vidéos-choc sur la maltraitance animale, vient de féliciter la société Henaff, celle de la fameuse boite de pâté, pour ses orientations dans le domaine de l’environnement et des conditions d’élevage des cochons qui fournissent sa matière première.

Après ces louanges, le premier constat qui s’impose , c’est que L214 ne fait pas partie des antispécistes dont les théories et les actions parfois violentes s’opposent purement et simplement à la consommation de la viande d’élevage. Elle ne va pas jusque là. Mais ces défenseurs de la cause animale sont si intransigeants sur les conditions d’élevage que ce satisfecit constitue tout de même une drôle de surprise (et pas une fake news) alors que les relations entre l’entreprise bretonne et cette association ont été quelque peu tendus, l’an dernier, après une vidéo en caméra cachée tournée chez un éleveur fournissant en porcs l’entreprise bigoudène.

Cet épisode a incontestablement pesé sur la stratégie de l’entreprise. Déjà engagée dans des actions environnementales, elle vient d’annoncer un tournant radical. A Rennes, le Pdg Loic Henaff a dévoilé le plan Be Good 2030 dont la consonnance anglaise traduit surtout l’implantation bigoudène de la société de Pouldreuzic (Finistère). Et cette fois, ce n’est plus une évolution mais une véritable révolution interne qu’entame la société. Dans le domaine environnemental, ce plan englobe des efforts l’écoconception des produits, de valorisation des déchets ou encore de meilleure gestion de l’eau mais surtout, elle modifie de façon radicale les conditions d’élevage des cochons dans les exploitations. Avec obligation de litières, garantie d’accès extérieur aux truies reproductrices ou encore fin de certaines pratiques comme la castration des porcelets ou la coupe des queues.

En entamant cette conversion, Hénaff répond aux critiques exprimées par les défenseurs des animaux. Mais elle envoie également un message en direction des consommateurs, aujourd’hui plus que jamais les véritables arbitres du marché. Après avoir forgé pendant des décennies l’image d’un produit porteur de qualité et de tradition, une marque à l’identité aussi forte peut-elle s’offrir le luxe d’une ou deux vidéos assassines, remettant en cause des années de travail ?

L’entreprise fait une mue, la cause des animaux avance de façon soudaine et Hénaff ambitionne de devenir un poisson-pilote pour l’ensemble de l’agroalimentaire breton pour un changement de méthode radicale dans le domaine environnemental et le rapport avec les animaux et la nature. Objectif très ambitieux. L’association L 214 applaudit, ce qui n’est pas dans ses habitudes. Mais elle restera vigilante pour que certaines paroles fortes et prometteuses ne s’envolent pas au vent de la côte bigoudène.

René Perez
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider