grois

Groix & Nature, la conserverie qui croît

Île de conserveurs et de pêcheurs depuis plus d’un siècle, l’île de Groix, située à quelques kilomètres au large de Lorient, n’abrite plus qu’une conserverie. Née à l’initiative de Christian Guyader en 2000 et aujourd’hui dirigée par sa fille Marianne, Groix & Nature, novatrice sur l’huile de homard en 2012, sort aujourd’hui un million de verrines annuelles. Grâce aux pêcheurs du littoral breton (ports du Guilvinec, Loctudy, Saint-Guénolé, Roscoff), elle se dote de matières premières d’exception pour l’élaboration de ses recettes de rillettes, soupes et plats cuisinés. Une exigence invariable mise en bocal sur le cailloux, qui fait l’indubitable qualité et réputation de ses produits.

Ancrée à l’île de Groix depuis l’an 2000, Groix & Nature poursuit son odyssée dans une ode à l’océan qui l’entoure. Fondée dans une volonté de former un pur conservatoire culinaire, elle est d’abord le produit d’un entrepreneur épicurien.

Fruit de convictions communes nourries en 1999 entre Christian Guyader et le maire, Dominique Yvon, Groix & Nature s’est portée sur deux objectifs: celui de redynamiser le cailloux à travers une activité économique pérenne, et une volonté partagée de valoriser des produits du terroir en provenance de la pêche locale.

Groix & Nature maintenant à Lorient

Près de vingt ans plus tard, Groix & Nature emploie 15 personnes sur l’île et 14 autres sur terre. L’entreprise n’est plus si isolée : elle vient de prendre ses quartiers à la Base pour appâter les papilles. C’est en face, sur le port de Lorient, que la société fait siéger une épicerie fine-bistro-cantine en nom propre depuis tout juste un mois.

Un pied à terre destiné à la dégustation des produits de Groix & Nature et autres spécialités îliennes: biscuits et confitures Ti Dudi, caramels de Groix, rhum Ty Beudeff et infusions Braz. Un pas de plus, pour la belle petite entreprise et dernière conserverie groisillonne, fort soucieuse aussi de garder son identité îlienne.

L’huile de homard, ma doué !

Une conserverie qui, avec son huile de homard, a connu son grand virage en 2012. Pionnière sur un produit qui continue de faire sa fierté, elle peut se targuer d’agrémenter les plats de grands chefs, tel Patrick Jeffroy à Carantec.

Une conserverie forte de vingt-cinq recettes de rillettes de la mer, de quatre soupes de poissons et de plats cuisinés, dont l’incontournable thon germon, un plat cuisiné aux haricots blancs et ratatouille symbolique de la pêche au thon inextricablement reliée au patrimoine de Groix.

Un solide réseau de partenaires

Une conserverie, aussi, qui n’a de cesse de vanter les mérites de ses partenaires du cru pour l’accompagner dans ce qu’elle exige de savoir-faire et haute qualité. On compte parmi ceux-ci le mareyeur lorientais Moulin Marée, Groix Haliotis pour sa pêche à l’ormeau, Cinq degrés Ouest pour sa chair de homard bleu, le transformateur Furic Marée pour ses filets de poissons, l’ostréiculteur Cadoret et le tout nouveau venu Gaëtan Lappart, pêcheur attitré de sardines à Saint-Guénolé.

Un million de verrines par an

Tout confondu, ce sont un million de verrines qui sont sorties de chez Groix & Nature en 2018 pour un chiffre d’affaires conforté à 4,2 millions d’euros que la conserverie doit en grande partie aux gourmets bretons: la Bretagne représente à elle seule plus de 50 % des ventes, contre 10 % d’export.

Épiceries fines, caves et autres détaillants, grande distribution, Groix & Nature a développé différentes gammes qui permettent de couvrir tous les circuits de distribution.

Bretagne Bretons
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider