moutons

Les Gavottes. 30 moutons recrutés comme agents d’entretien

Voilà maintenant plus d’un an que les célèbres Gavottes de Dinan ont emménagé dans leur nouvelle usine, sur le site de Loc-Maria, à Lanvallay. Et l’herbe a bien poussé sur les 28.000 m2 qui bordent les bâtiments. Dès la fin de cette semaine, ce gazon va faire le bonheur d’une trentaine de moutons dont l’appétit va alléger le budget entretien de l’entreprise.

Car si au premier abord, la démarche peut paraître saugrenue, un rapide calcul fait apparaître que le projet va assez vite se révéler rentable. Si l’on compte 16.000 euros pour aménager un peu de confort pour les bêtes (cabane, cloture, abreuvoirs…) et 8.000 autres pour l’acquisition du troupeau on arrive à un total de 24.000 euros, soit tout juste 2.000 euros de plus que l’actuel coût annuel de l’entretien normal du terrain. Mais une fois que les moutons auront bien travaillé,il restera bien moins de terrain à tondre et la facture jardinage ne coûtera plus plus que 8.000 euros par an . Ainsi dès la deuxième année de fonctionnement du système, on sera rentré dans les frais !

Economique et écologique

Symbolique, cette mesure s’inscrit dans une « démarche globale de responsabilité sociétale et environnementale » revendiquée par les propriétaires de l’entreprise. « Avoir recours aux moutons était une idée que nous avions eue dès notre arrivée sur le site fin 2015 » précise Jérome Tacquard, directeur général de Loc-Maria Biscuits. « C’est une solution à la fois originale, conviviale et écologique qui incarne bien notre volonté de trouver des mesures alternatives pour diminuer notre impact sur l’environnement.»

Créée en 1920 à Quimper, avant de déménager à Taden près de Dinan, en 1963, l’usine des Gavottes est maintenant installée à Lanvallay. Elle abrite les chaînes de fabrication (6000 à 7.000 tonnes de crêpes dentelles par an) mais aussi le siège social du groupe Loc-Maria Biscuit (marques Traou Mad, Apéri’crêpes, galettes de Pleyben etc…) qui était installé jusqu’alors à Saint-Grégoire (35).

Le groupe Loc-Maria, fort de plus de 300 emplois sur ses différentes unités de production annonçait fin 2015, un chiffre d’affaire de 67 millions d’euros. Le site de Lanvallay compte à lui seul plus d’une centaine de salariés … et désormais 30 moutons.

Patrick le Nen
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider