nouveau-logo-google

François Bracq, Google : « Un grand événement Google à Brest à l’automne »

 

François Bracq occupe le poste de Head of Start-ups chez Google France. Il est chargé de développer et de coordonner les actions de Google avec les start-ups françaises. Présent pour la première fois en juillet au West Web Festival de Carhaix, événement consacré au numérique se déroulant en marge des Vieilles Charrues, il a pu observer la montée en puissance d’un écosystème régional qu’il soutient fortement. Et nous annonce la tenue prochaine d’un grand événement Google à Brest.

C’était important pour vous d’être présent au West Web Festival ?

Oui. Je voulais me rendre au festival afin de faire partie de l’émergence de cet écosystème régional dont on ne parlait pas autant il y a 4/5 ans. Le dynamisme dans le numérique est aujourd’hui orienté région et la Bretagne est un très bon exemple. Notre objectif est d’accompagner l’émergence de ces écosystèmes, de prendre la température en identifiant les acteurs et les personnes grâce auxquelles on peut apprendre et se développer dans ce milieu.

50 coachs Google à Brest à l’automne

Est-ce une volonté pour Google de participer à l’émergence des start-ups ?

Il y a le sujet start-up évidemment, et nous en accompagnons certaines, mais également le sujet d’éducation du digital. Nous avons une initiative qui s’appelle « Google pour les pros » et notre ambition est de couvrir 100 villes cette année et de former 70 000 personnes au numérique, partout en France. On a commencé avec Angers, puis Reims, nous allons venir à Brest en fin d’année. Pour ce genre de formation nous avons des équipes qui se déplacent pour former localement les personnes au digital.

Comment se déroule cet événement ?

A Brest par exemple nous installerons un stand avec des coachs, 50 personnes de Google. Cela devrait se dérouler entre octobre et novembre. Ce sera ouvert à tous. Nous voulons former au digital les étudiants, les TPE, les PME, les start-up, etc… Il y a un mois et demi, nous étions à Angers : nous avons accueilli 8 000 personnes. Je vais également motiver les troupes pour qu’on se rende à Rennes.

François Bracq : « oui, il y a une patte bretonne »

Vous accompagnez les start-up. Au West Web Festival, vous avez discuté avec ZGOAT. Que leur avez-vous dit ?

Leur business (une plate-forme de mise en relation entre consommateurs et paysans NDLR) est compliqué car ils ne sont pas seul sur le marché. De plus, leur activité est très locale et l’enjeu est de grandir rapidement. Ce que l’on va faire avec eux, c’est de leur donner accès à des informations pour identifier les marchés de manière à ce qu’il puisse se développer en se dirigeant vers les bonnes régions et les bons endroits.

La Bretagne est-elle une terre d’innovations ? Y a t’il une patte bretonne ?

Oui, il y a une patte bretonne, et elle est incarnée par des acteurs tels que Ronan Le Moal. Les écosystèmes qui marchent actuellement sont ceux dans lesquels les universités et les école sont présentes, ceux qui ont des produits de qualité et des entrepreneurs déterminés à montrer qu’il est possible de grandir localement et de voir loin. Je retrouve tout cela en Bretagne.

Julien Perez
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider