planche

Finboard. Cette drôle de nouvelle planche bretonne

Depuis qu’il a créé sa société à Hillion (22), début 2016, Guillaume Turbec a du pain sur la planche. Son « Finboard » surfe sur le succès et les commandes affluent dans le petit atelier qu’il va bientôt falloir déménager faute de place. Deux emplois devraient aussi être créés.

Le produit est assez original. C’est un objet flottant à mi-chemin entre la planche classique et le kayak de mer. Peu encombrant par sa taille ( 1m50), léger par le matériau (fibre de verre ou de carbone fabriqué à Yffiniac) ce « Finboard » est pratique et facile d’utilisation. On s’y allonge aisément et propulsé par des palmes on peut se déplacer à près de 5 kms à l’heure. Une vitesse propice à la randonnée côtière.

Une planche habillée…

Confortable, grâce à des poignées latérales et des bandes antidérapantes, la planche a également séduit les professionnels de santé, qui vantent ses bienfaits contre les douleurs dorsales. Côté confort, un compartiment étanche intégré dans la coque permet même de se rhabiller à sec une fois regagnée la terre ferme. Du côté des sauveteurs en mer, on est aussi intéressé par l’objet, tout aussi performant que celui de Pamela Anderson lorsqu’elle était en alerte à Malibu. Les airbags en moins !

Et si pour l’instant c’est le « Finboard » qui remplit le carnet de commande de la société « Elvasport » d’autres engins ne devraient pas tarder à s’ajouter au catalogue. Un modèle à vision sous marine est en projet et pourrait sortir avant l’été. Et on annonce aussi un « finsail », planche qui sera dotée d’une voile. Ou même, un possible « Finboard » avec moteur électrique. Bref la gamme s’étoffe, et pour répondre encore mieux à la demande la société propose de personnaliser l’engin ( couleur, logos, marques…) en faire, en quelque sorte, une vraie planche… habillée.

Elvasport : 06 37 40 19 18

Patrick le Nen
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider