eolienne

La plus grande éolienne du monde construite à Saint-Nazaire

La société General Electric s’est brutalement retrouvée au devant de l’actualité avec l’annonce de la suppression d’un millier d’emplois à Belfort, notamment dans la construction de turbines à gaz. La multinationale, dans la foulée de cette annonce, a expliqué que le marché des centrales à gaz, utilisateurs de ce type de turbines, est en forte baisse actuellement et que les opérateurs se tournent vers d’autres types de turbines moins consommatrices d’énergies fossiles.

Comme en écho, General Electric vient de dévoiler, à Saint-Nazaire, la turbine d’une éolienne géante, la plus grande et la plus puissante du monde puisqu’avec la hauteur de son mât (l’équivalent d’un immeuble de 50 étages) et d’une pale verticalement dressée, elle atteindra presque la hauteur de la tour Eiffel !

C’est l’usine nazairienne de General Electric (200 employés) qui a mis au point et fabriqué ce mastodonte technique, baptisé Haliade X, qui explose tous les records dans le domaine éolien puisqu’elle aura une puissance de 12 mégawatts, soit l’équivalent de la consommation électrique de 16.000 foyers. Près du double des plus puissantes éoliennes actuelles, notamment celle que General Electric va produire pour le futur parc en mer, au large de Saint Nazaire (6 MGW chacune), avec ouverture prévue en 2021.

Un an de test

Mais un engin de taille aussi hors normes nécessite des tests très poussés. C’est ce qui va être fait à Rotterdam où cette éolienne va être déployée, durant un an, avec sa turbine, son mât et ses pales construites à Cherbourg. Si ces essais sont concluants, le site de Saint-Nazaire devrait pouvoir produire une centaine de turbines Haliade X par an, avec renforcement de l’effectif de l’usine. Au moins une centaine d’emplois supplémentaires devraient être créés.

Cette première mondiale redonne en tout cas un peu de baume au coeur de cette filière qui connaît des difficultés de développement et même de surprenants reculs dans le domaine de l’hydrolien.

Bretagne Bretons
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider