mer

Entrepreneurs. Une start-up lannionnaise décroche le pompon

Jeudi soir avait lieu la remise du prix de l’Entrepreneur de l’Ouest, un rendez-vous économique qui distingue une dizaine d’entreprises dans des catégories très diverses. Mais les deux distinctions les plus prisées vont à l’Entrepreneur de l’année et la start-up la plus remarquée dans le grand Ouest de la France.

Première question : qui allait donc succéder au Finistérien Gilles Falc’hun, patron de la SILL, élu entrepreneur de l’Ouest 2015 mais qui aussi et surtout décrocha, quelques mois plus tard, le titre d’entrepreneur de l’année en France ? Et le gagnant est… Patrick Gruau, Pdg de la société du même nom, basée à Laval. Elle emploie 1200 salariés pour un chiffre d’affaires de 220 millions. C’est un leader européen de l’aménagement et la carrosserie de véhicules utilitaires qui a la particularité d’exister depuis près de 130 ans, autrement dit les débuts de l’automobile, sans jamais avoir changé de nom, ni de lignée familiale. On est dans l’industrie traditionnelle et robuste, comme ce fut le cas l’an dernier avec Gilles Falc’hun.

L’intelligence connectée

En revanche, on touche à un tout autre domaine avec Actility, cette start-up de Lannion, cofondée par deux jeunes ingénieurs, Olivier Hersent et Nicolas Jordan. Elle s’est déjà distinguée récemment en réalisant une spectaculaire levée de fonds, le meilleur gage de confiance des investisseurs dans l’avenir de cette entreprise.

Son créneau, il est vrai, ouvre d’insondables perspectives puisqu’Actility permet à deux appareils connectés de dialoguer ensemble, sans intervention humaine. Exemple simple : votre chauffage baisse automatiquement parce qu’il vient de détecter que votre four est en marche et qu’il produit donc de la chaleur dans la pièce. C’est une illustration basique des multiples applications qui découleront dans la futur de cette intelligence artificielle qui permettra aux objets d’interagir entre eux, et notamment pour faire baisser la consommation électrique. RTE, l’opérateur de transport électrique et de nombreuses autres entreprises suivent de près l’essor d’Actility, si prometteur que, jeudi soir, c’est elle qui a décroché le titre de start-up du Grand Ouest dans une région qui est pourtant une pépinière très prolifique de jeunes pousses de la nouvelle économie.

Pierre Vincent
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider